Nicolas Ledain / Metro Media Comme Emira et Aya, plusieurs groupes de travail ont été formés avec des jeunes et des aînés du quartier autour de la BD.

Une classe de l’école primaire Simone-Desjardins a mis en dessin les histoires et légendes écrites par un club d’écriture d’aînés de Rivière-des-Prairies. À travers cette activité, la bibliothèque du quartier voulait rassembler les arts, les communautés et les générations.

Devant la planche réalisée par Aya, 12 ans, Emira Provenzano retrouve avec émotion l’histoire qu’elle a racontée dans le cadre de cet atelier.

«C’est une légende de mon village en Italie. Je suis tombé sur cette belle jeune fille qui a écrit mon histoire et elle l’a très bien dessinée», se félicite cette résidente de RDP.

Malgré les quelques décennies qui séparent ces deux partenaires artistiques, la connexion semble avoir fonctionné à merveille.

«J’avais beaucoup aimé son histoire, j’ai compris des choses et ça m’a fait beaucoup réfléchir. C’est vraiment une bonne expérience», poursuit Aya Dahmani.

Comme Emira et Aya, plusieurs collaborations ont été formées avec des jeunes de l’école Simone-Desjardins et des membres du club d’écriture pour aînés «Partage des mémoires» dans le cadre du projet «De la plume à la BD». Sept histoires ont été illustrées par ces élèves de sixième année âgés de 12 à 13 ans.

C’est dans le cadre du mois de la bande dessinée que ce programme inédit a germé dans la tête de Djamila Berrahmoune, bibliothécaire jeunesse à RDP. Puisque la bibliothèque est le lieu de rassemblement du club d’écriture et qu’elle accueille aussi les écoles du quartier pour des ateliers, elle a suggéré ce regroupement.

«Je me suis dit qu’il fallait faire vivre ces histoires et qu’il fallait le faire avec des enfants. Ce sont tous des citoyens de RDP qui viennent de plusieurs pays et c’était très riche ce partage de connaissances», salue Mme Berrahmoune.

«On a planté une petite graine avec ces enfants et j’espère qu’elle grandira en eux.»
Hora Abdout, membre du club «Partage des mémoires».

Grâce au soutien du Centre d’action bénévole (CAB) et de François Lavallée, enseignant à Simone-Desjardins, le projet a rapidement vu le jour.

«C’était incroyable de voir l’implication de ces différentes générations. On a créé des liens d’amitié et j’en garde un souvenir impérissable», réagit M. Lavallée.

Confiance et développement
Au-delà de l’échange interculturel, les responsables du projet soulignent aussi l’impact positif qu’a eu ce programme sur les participants.

«Cela a développé un leadership au sein de la communauté et le sentiment d’appartenance à RDP. Les enfants s’en vont au secondaire et je pense que cela va les inciter à s’impliquer dans la communauté», souhaite François Lavallée.

Les membres du groupe «Partage des mémoires» estiment aussi que ce travail a eu un impact positif.

«C’est une belle expérience à renouveler. Il faut que les jeunes parlent plus facilement aux personnes âgées, car nous pouvons leur apprendre des choses et eux aussi peuvent nous en apprendre», fait valoir Juliette Driess, la responsable de ce club d’écriture.

Les sept planches réalisées, ainsi que les histoires écrites seront affichées pendant un mois à la bibliothèque de RDP, ce qui fait la fierté des jeunes écoliers.

«C’est vraiment cool parce qu’on montre notre travail. Tout RDP va pouvoir voir nos BD et je pense qu’on est tous fiers de cela», indique Aya.

Face à l’enthousiasme général autour de ce programme, le CAB et la bibliothèque ont déjà prévu de le renouveler et pourraient aussi l’élargir.

«On a l’idée de rejoindre aussi des établissements secondaires en plus du primaire et on se dit que ce serait une belle occasion d’en faire un événement du quartier. C’est sûr qu’on aura besoin d’un mur plus grand l’année prochaine», se projette Kim Pronovost, chargée de projet du CAB RDP.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!