Nicolas Ledain / Metro Media Six parcs, dont le parc Sainte-Marthe dans RDP, ont été sélectionnés par l’arrondissement pour une démarche de réaménagement participative.

Pour la première fois, RDP-PAT lance une démarche participative complète dans le cadre du réaménagement de deux parcs des deux grands quartiers de l’arrondissement. Ce processus inédit a pour objectif d’impliquer les citoyens de la conception à la décision.

Depuis quelques jours, les Prairivois et Pointeliers peuvent déjà proposer leurs idées sur le site de Réalisons Montréal. Si toutes les suggestions sont les bienvenues, l’administration a présélectionné six parcs (trois dans RDP et trois dans PAT) pour ce processus.

«Il fallait que ce soit exempt d’irritants, libre de toute entrave administrative et ce sont des secteurs qui n’étaient pas inclus dans nos listes de projets à court terme. Cela permet d’aller plus vite dans l’aménagement du territoire avec comme plus-value d’ajouter l’implication sociale», explique la mairesse Chantal Rouleau.

Les 6 et 7 juin, deux ateliers de développement seront proposés dans RDP et dans PAT afin d’accompagner les citoyens dans cette démarche. Par la suite, des fonctionnaires de l’arrondissement vont étudier la faisabilité des projets soumis et les concrétiser par des propositions qui seront de nouveau présentées aux citoyens en septembre afin d’être bonifiées. Enfin, un vote sera organisé à l’automne pour retenir deux projets, un pour RDP et un pour PAT. L’arrondissement est accompagné par le centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM) dans son initiative.

«Cela fait un processus un peu plus long que lorsqu’on décide dans nos bureaux, mais c’est tellement plus gagnant et enrichissant», estime Nathalie Pierre-Antoine, conseillère d’arrondissement.

C’est lors de la Nuit des débats organisée l’année dernière que l’idée d’impliquer davantage les citoyens dans le processus démocratique avait été suggérée par une résidente. Cela a séduit la conseillère de ville Suzanne Décarie qui a soutenu la création de cette démarche participative.

«Cela invite les citoyens à s’impliquer directement. Ce n’est pas donné à tout le monde d’être partie prenante d’un processus comme celui-ci», estime l’élue.
Ce long travail collectif a aussi pour objectif de sensibiliser la population à la réalisation d’un projet de réaménagement puisque les citoyens seront impliqués tout au long des réflexions et des décisions.

Un projet transparent
Les élus de RDP-PAT ont déjà prévu de consacrer entre 250 000 $ et 350 000 $ par projet, soit entre 500 000 $ et 700 000 $ au total. Ce financement provient à 50 % d’Hydro-Québec via son programme de mise en valeur intégrée qui est offert aux territoires qui accueillent de nouvelles lignes de transport ou de nouveaux postes de transport de la société d’État. Le reste du budget sera accordé par l’arrondissement.

«En termes de projet participatif de ce type, c’est le plus gros investissement octroyé au Québec», se félicite Chantal Rouleau.

«On est très enthousiastes, d’autant que cette démarche va permettre de développer des projets d’une belle ampleur. C’est de plus en plus fréquent au Québec et c’est très important», souligne Isabelle Gaudette, chargée de projet pour le CEUM.

Si un comité de pilotage va s’assurer du respect des règles, la mairesse assure que le projet est entièrement entre les mains des citoyens.

«Ce n’est pas le comité qui décide, ce n’est pas l’arrondissement qui décide, c’est un travail d’équipe où les citoyens sont impliqués directement», promet-elle.

Par ailleurs, par ce pouvoir donné à la population, l’administration espère que cela va faciliter la préservation des parcs sélectionnés.

«Quand tu participes, tu t’appropries cet espace, tu le veux à ton goût, tu en deviens le gardien et cela vient régler un paquet de problèmes», pense Suzanne Décarie.

Deux ateliers dans RDP et PAT
Les citoyens intéressés par ce processus sont invités à proposer leurs idées lors de deux rencontres. La première aura lieu le 6 juin à 18 h 30 au centre communautaire de Rivière-des-Prairies, les parcs concernés pour ce quartier sont Sainte-Marthe, Jean-Jacques-Rousseau et Ernest-Rouleau. La seconde aura lieu le 7 juin à 18 h 30 à la Maison du citoyen à Pointe-aux-Trembles, les parcs concernés pour ce quartier sont l’espace vert entre la 33e Avenue et la rue Victoria, le parc rue Bellerive/41e Avenue et le site derrière la maison de la culture de Pointe-aux-Trembles.
Il est aussi possible de proposer une idée sur le site realisonsmtl.ca/demarcheparticipative_rdppat.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!