Nicolas Ledain / Informateur de RDP Dans certains secteurs du bord de Rivière-des-Prairies à Montréal, le numéro 911 envoie les citoyens vers un service à Laval.

En raison de problèmes de géolocalisation sur les téléphones cellulaires, des résidents des bords de la rivière des Prairies rejoignent les services lavallois lorsqu’ils appellent le 311 et le 911.

Plusieurs secteurs des bords de l’eau sont concernés, mais les municipalités n’ont pas été en mesure de fournir des données précises sur l’étendue de cette problématique. À Rivière-des-Prairies par exemple, dans le quartier autour du parc Saint-Joseph, les appels depuis des téléphones cellulaires sont systématiquement redirigés vers la berge opposée.

«Quand j’appelle le 311 depuis chez moi pour faire ma plainte, je tombe à Laval. Il faudrait que j’aille ailleurs, mais je n’ai pas que ça à faire», déplore Marc Francoeur, un résident de la zone.

L’Informateur de RDP s’est rendu dans ce quartier et a en effet pu constater que du bord de l’eau jusqu’au boulevard Perras, les appels téléphoniques étaient mal relayés. Après plus de quinze minutes d’attente au 311, une employée des services de Laval nous a expliqué que notre cas n’était pas isolé.

«C’est quelque chose de régulier. On reçoit une centaine d’appels par jour qui viennent de Montréal», indique cette opératrice du 311.

Problème connu
Si des certifications sont accordées par le gouvernement du Québec pour le 311 et le 911, la gestion de ces numéros est entièrement à la charge des municipalités. Le ministère de la Sécurité publique assure d’ailleurs ne pas avoir été informé de ce souci entre les deux villes.

Le service des communications de Laval reconnaît le problème et précise qu’il est dû à une erreur de géolocalisation. «Si les citoyens sont en bordure de l’eau, ils peuvent être redirigés vers des relais à Laval, mais l’inverse est aussi vrai. Des citoyens de Laval sont parfois redirigés vers Montréal», explique Sarah Bensadoun, responsable des affaires publiques.

La Ville de Montréal assure que cette erreur est imputable aux fournisseurs de service. «Le transfert d’appel est géré par le fournisseur du service de téléphonie sans fil du client. [Il] va transférer l’appel vers la ville qu’il considère la plus proche, en se basant sur l’algorithme qu’il a mis en place ainsi que le positionnement de ses antennes. Ce service de téléphonie sans fil n’est aucunement géré par la Ville», précise Audrey Gauthier, relationniste à la ville-centre.

Montréal a averti toutes les villes riveraines et les opérateurs du 311 lavallois sont donc informés de ce défaut. Ils fournissent aux citoyens le numéro à dix chiffres qui permet de rejoindre directement leurs homologues montréalais. Par ailleurs, en ce qui concerne le 911, le transfert des appels se fait directement entre les deux services de police.

L’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles est aussi au courant de cette problématique.

«Le problème ne se pose pas lorsqu’on appelle depuis un fixe, mais la plupart des gens ont aujourd’hui un téléphone cellulaire. On regarde ce qui peut être fait», indique la mairesse d’arrondissement Chantal Rouleau.

Si vous êtes confrontés à ce problème, vous pouvez rejoindre directement le service 311 de Montréal au (514) 872-0311.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!