Métro Média - Youri Nabbad L'arrondissement RDP-PAT déplore le fait que certains citoyens laissent traîner leurs déchets, particulièrement aux abords des berges.

Les élus de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles déplorent le manque de propreté dans les lieux publics, notamment sur les berges des cours d’eau. L’arrondissement lance un appel au civisme à ses citoyens.

Selon Suzanne Décarie, mairesse suppléante de RDP-PAT, les berges de la Rivière-des-Prairies et du Fleuve Saint-Laurent seraient particulièrement sujettes à l’accumulation de détritus.

«Les gens laissent encore trop souvent trainer leurs déchets après avoir être venu faire un barbecue ou pêcher, assure-t-elle. Quand l’eau est basse, on peut voir l’ampleur des cochonneries qui sont laissés sur les berges. On a reçu beaucoup de plaintes de la part des riverains.»

Ces plaintes ont été recueillies par les patrouilles vertes, qui ont sillonné le territoire de l’arrondissement durant l’été. La réglementation en vigueur prévoit des amendes diverses, selon l’infraction constatée. Ainsi, dans le cas de déchets jetés, déposés ou laissés sur le sol du domaine public, une personne encoure entre 60$ et 100$ d’amende dans le cas d’une première infraction. Des panneaux indiquant le tarif des amendes seront d’ailleurs installés sur les bords des rives de 14 parcs et espaces vert de l’arrondissement.

«Nous voulons simplement faire comprendre à la population que la propreté est l’affaire de tous, précise Suzanne Décarie. Les gens ont tendance à s’approprier des espaces publics qui ne leur appartiennent pas. Il faut qu’ils respectent ces lieux comme ils respectent leur logement privé.»

Des opérations de nettoyage lancées

Aux abords du parc Pierre-Dagenais-dit-Lépine, Arsalan, résident de Rivière-des-Prairies et riverain du parc, nous explique que la période estivale est propice à l’accumulation de déchets sur les rives.

«Beaucoup de gens viennent ici pour se détendre, manger, pécher, explique-t-il. Le problème, c’est qu’ils n’ont pas souvent le réflexe de ramasser leurs ordures, souvent par manque de poubelles.»

Même son de cloche chez Patrick, qui pointe du doigt le comportement irresponsable de certaines personnes.

«Les gens viennent ici, boivent de l’alcool, ils laissent tout trainer, leurs bouteilles, leur canettes de bière, déplore-t-il. Ils ne respectent rien et c’est tout le monde qui en paie le prix.»

Rencontrés au parc Pierre-Perrault, Lilian et Paulette, touristes français de passage à Montréal, semblent pour leur part étonnés lorsqu’on leur parle de pollution sur le bord de la Rivière-des-Prairies.

«C’est vrai qu’il y a quelques déchets qui trainent, explique Lilian. Mais de ce que je vois, cela semble minime. À Montréal, tout nous semble très propre.»

À noter que des opérations de ramassage des ordures se sont organisées au sein de l’arrondissement, ce qui explique sans doute la relative propreté des rives. L’Éco de la Pointe-aux-Prairies a d’ailleurs organisé une corvée de nettoyage des berges le 15 septembre dernier, en compagnie de résidents bénévoles.

«Nous avons collecté moins de déchets que l’année précédente, soutient Joany Nuckle, chargée des communications au sein de l’organisme. Toutefois, nous avons encore ramassé pour 150 livres de déchets, ce qui reste conséquent»

Des poubelles ont en outre été installées afin que les gens puissent y déposer leur détritus.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!