Les résidents de la 5e Rue, tout près du boulevard Marien, réclament un parc devant chez eux. Leur souhait devrait être exaucé, mais seulement lorsqu’un promoteur aura construit des résidences sur le terrain adjacent.

La demande des résidents, qui a été mise par écrit sous la forme d’une pétition de 20 signatures, émane du fait que le terrain vacant qui longe la 5e Rue n’est pas entretenu. En conséquence, des gens viennent y déposer des rebuts.

« C’est toujours à recommencer, les gens sont très délinquants, mentionne Caroline Bourgeois, conseillère de la Ville. Les gens le font à la tombée de la nuit, ils déposent ça et ils repartent. Ensuite les citoyens se lèvent et ils ont ça devant leur maison. »

Au fait du problème, Mme Bourgeois a bien accueilli la pétition. Elle comprend le découragement des citoyens, mais se sent impuissante face à ce problème. Tout ce que les résidents peuvent faire, c’est composer le 311 et prévenir l’arrondissement dès qu’un « dépôt sauvage » est constaté.

En attendant le progrès

Un parc devrait voir le jour d’ici quelques années à cet endroit. Toutefois, avant la première pelletée de terre, les lots adjacents, qui font partie d’un zonage résidentiel, devront être nivelés. Ils le seront au moment où un promoteur décidera d’y construire des bâtiments.

« Nous, on ne peut pas faire le parc tant que le niveau de rue n’est pas [atteint sur tout le terrain vacant] », indique la conseillère de Pointe-aux-Prairies.

C’est l’arrondissement qui sera alors responsable de son aménagement. Selon un plan directeur adopté il y a quelques années, le parc comportera des jeux pour enfants de 2 à 5 ans et de 5 à 12 ans. Des sentiers, des plantations multiples et de l’éclairage sont aussi dans les plans.

Le projet est d’une valeur estimée de 700 000 $.

Pour ceux qui voudraient se débarrasser gratuitement de leurs rebuts, l’Écocentre de Rivière-des-Prairies existe (11400, rue Léopold-Christin). Il s’agit d’un endroit destiné à recevoir appareils électriques, matières recyclables, pneus et autres résidus de la part des citoyens.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!