Des membres de l’organisme Impulsion-Travail. (Photo : pacophoto.ca)
On en sait maintenant un peu plus sur l’usage du français et des autres langues à la maison dans l’arrondissement Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT). Selon ce que démontrent les données du dernier recensement du gouvernement du Canada compilées par Montréal en statistiques, la langue de Michel Tremblay y a légèrement régressé tandis que celle de Mordecai Richler y a légèrement progressé entre 2006 et 2011.

Ainsi, sur une population de 104 515 âmes, le français était parlé par 70 185 personnes en 2011, ce qui représente 71,8 % de la population totale. En comparaison, les Prairivois et les Pointeliers qui parlent l’anglais à la maison étaient au nombre de 15 420, soit 15,8 % de la population totale. Il est à noter que ces réponses concernent ceux qui n’emploient qu’une langue à la maison.

L’ensemble des langues non officielles étaient quant à elles parlées en presque aussi grand nombre que l’anglais. Au total, 12 085 citoyens utilisaient une langue autre que le français ou l’anglais à la maison en 2011, ce qui représente 12,4 % de la population de RDP-PAT.

De ce nombre, 4920 personnes (soit 40,7 % des allophones) parlaient l’italien, 2250 (18,6 %) l’espagnol, 1955 (16,2 %) les langues créoles, 500 (4,1 %) l’arabe et 440 (3,6 %) le chinois.

Léger recul du français

Un peu à l’image du reste de la métropole, le nombre de locuteurs qui utilisent le français à la maison dans RDP-PAT a diminué entre 2006 et 2011, alors que les francophones sont passés de 72 435 à 70 185. Du reste, les anglophones de RDP-PAT, comme ailleurs à Montréal, sont un peu plus nombreux dans les chaumières, alors qu’ils sont passés de 14 275 en 2006 à 15 420 en 2011.

Du côté des langues tierces, les données du dernier recensement sont plus ou moins similaires à celles du précédent. En somme, les locuteurs de l’italien ont décliné, passant de 6225 à 4920. Si les locuteurs de l’espagnol sont un peu plus nombreux qu’avant, ceux des langues créoles et de l’arabe ont perdu un peu de terrain. Enfin, les usagers du vietnamien, qui constituaient le cinquième groupe d’allophones dans l’arrondissement, sont maintenant devancés par les sinophones (chinois).

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!