Le boulevard Gouin a vu nombre des anciennes maisons qui longeaient la rivière des Prairies détruites au cours des années. Aujourd’hui, plusieurs constructions modernes à l’esthétique pseudo-classique empêchent les passants de contempler le cours d’eau. Pour la Société historique de Rivière-des-Prairies (SHRDP), cette situation n’a pas changé, puisqu’une maison qui datait de 1860 a récemment été détruite.

La maison Jean-Paré, qui se situait au 9860, boulevard Gouin Est, a été détruite selon toute vraisemblance le mois dernier, étant donné que l’arrondissement Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT) a émis un permis de démolition le 9 novembre.

La maison était apparemment bien conservée, estime la SHRDP. Selon Jean-Marc St-Jean, seule la maçonnerie lui donnait un aspect plus moderne.

Pour la présidente de l’organisme Louise Bernard, il s’agit d’une autre perte pour le patrimoine immobilier du quartier.

Projet résidentiel

Selon l’arrondissement Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles, la maison Jean-Paré n’était pas protégée en vertu d’une quelconque loi ou d’un règlement sur le patrimoine. Elle sera remplacée par « un projet de construction résidentielle ».

Toujours selon l’administration locale, « il s’agit d’un bâtiment résidentiel de type unifamilial qui ne nécessite pas l’éviction d’un locataire et pour lequel un projet de remplacement conforme au règlement de zonage RCA09-Z01 est prévu ». Pour cette raison, le permis de démolition a été accordé sans qu’il faille avoir l’aval du Comité d’études des demandes de démolition.

Par contre, le projet de remplacement a fait l’objet d’une évaluation de la part du Comité consultatif d’urbanisme. Manifestement favorable, le Comité n’avait pas à faire approuver son accord par le conseil d’arrondissement.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!