Marie Ledoux Les Dragons du collège Saint-Jean-Vianney se sont inclinés en finale régionale devant les Aigles de l'école secondaire Dalbé-Viau.

L’équipe juvénile de football du collège Saint-Jean-Vianney a retrouvé sa grande rivale, lors de la finale régionale du Réseau du sport-étudiant du Québec. Malgré de nombreux efforts, la formation de l’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles n’a pas réussi à ramener la coupe à la maison.

Les Dragons ont vécu une belle saison régulière en gagnant six de leur sept matchs. Leur seule défaite a eu lieu devant les Aigles de l’école secondaire Dalbé-Viau.

Lors de la première confrontation, une succession d’erreurs faite par les Dragons a permis aux Aigles de partir avec la victoire, grâce à un pointage de 21-0.

« C’était une belle comédie d’erreurs. [Pendant le match], une petite peur s’est installée chez nos joueurs. La crainte d’affronter Dalbé-Viau, des gars très rapides, très forts et de gros athlètes, a eu le dessus sur nos Dragons », mentionne le coordonnateur à la défense, Alexis Paquette.

La finale

Un mois après leur dernier duel, les Dragons étaient plus motivés que jamais pour tenter de défaire les Aigles.

En plus de l’absence de cinq sportifs partants, l’entraîneur-chef n’a pu se présenter à la rencontre pour des raisons médicales. « On était à effectif très réduit. Plusieurs de nos joueurs clés manquaient à l’appel, [principalement à l’attaque]. C’est devenu une partie très émotive. C’est ce qui nous a permis de calmer la peur [que les athlètes ressentaient lors de la première partie]. C’était un match pour notre coach », souligne-t-il.

Après des efforts soutenus des deux côtés du terrain, les Dragons se sont inclinés par la marque finale de 34-21.

« Dalbé-Viau est notre bête noire depuis plusieurs années. C’est une équipe qu’on n’arrive jamais à cerner comme il le faut. Ils ont d’excellents joueurs. C’est comme le Rouge et Or de Laval. La grosse machine contre la formation qui fait tout son possible pour la vaincre », affirme-t-il.

« C’est un peu le même genre d’équipe que nous, mais avec plus d’effectifs, ajoute le coordonnateur. C’est le nombre qui a fait la différence dans ces matchs-là. Ils peuvent remplacer les blessés plus facilement. Ils ne sont pas obligés de prendre un joueur à la défensive pour remplacer à l’offensive. On était un peu perdant au change. Mais je ne veux rien leur enlever. Ces deux matchs-là ont été des clashs de titans. »

Plusieurs éléments n’ont pas aidé les Dragons, dans le cadre de la finale. Toutefois, M. Paquette insiste sur le travail effectué par ses hommes. « Les Dragons se doivent d’être heureux et fiers de ce qu’ils ont fait là. C’est une des plus belles sorties qu’on a faites cette année, sur tous les plans. »

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!