Quarante jeunes ont pris part à une partie de basket-ball après le lancement d’Animation de soirée (ADS), le 5 juillet. ADS existe depuis plus d’une douzaine d’années. (Photo : Pacophoto)
Animation de soirée (ADS), une initiative qui permet aux jeunes de 12 ans à 18 ans d’occuper de façon ludique leurs soirs d’été dans les parcs Armand-Bombardier et Alexis-Carrel, revient encore cette année, et ce, jusqu’au 17 août. À l’exception d’un changement de garde cette année, alors que Tandem Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT) prend le relais à Boscoville 2000, l’offre d’activités demeure généralement la même.

Les jeunes qui se présentent chaque soir—jusqu’à maintenant, de huit à 26 personnes par jour ont pris part aux activités—sont ainsi accompagnés par six animateurs, soit trois dans chaque parc, qui leur proposent des activités et leur fournissent le matériel nécessaire au besoin.

Les animateurs apportent avec eux des ballons pour les sportifs et des jeux de société pour les plus calmes, comme des dominos. « On a aussi des activités qu’on prépare d’avance », mentionne Marie-Ève Langlois, la coordonnatrice du programme. Pendant l’été seront notamment organisées une « soirée de filles » ou une « soirée dansante ».

Les animateurs travaillent d’ailleurs beaucoup pour améliorer l’offre d’activités. Bien avant que ne débute ADS à 18 h, ils sont à faire le bilan de la soirée précédente et établissent un plan de match pour les soirées à venir. Vers 16 h ou 17 h, ils font la tournée des parcs ou des organismes où ils sont susceptibles de trouver des jeunes afin de les convaincre de participer à ADS.

Prévenir la criminalité

« Les gens ont peur d’envoyer leurs enfants au parc. Ils les gardent devant la maison », révèle un agent du poste de quartier 45 rencontré lors du lancement d’ADS, le 5 juillet.

Or, ADS vise justement à infléchir cette perception et à prévenir la criminalité. Mme Langlois rapporte même ce constat de la police : il y a moins de vandalisme dans les parcs depuis que des animateurs y divertissent les adolescents.

« Les jeunes trainaient beaucoup dans les parcs et n’avaient rien à faire. On voulait les occuper et réduire les méfaits, explique-t-elle. Quand tu as la tête occupée, tu te tournes moins vers ça. »

Cette manière de se « réapproprier les parcs » est d’ailleurs très appréciée des jeunes, qui deviennent rapidement, selon elle, des abonnés de cette programmation estivale.

« J’ai vu l’impact que ça avait la première soirée que nous étions là. On voyait que les jeunes qui avaient déjà participé avaient hâte que ça recommence », se réjouit-elle.

Toute l’information relative à ADS est disponible au http://www.facebook.com/ADS.RDP.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!