Huit prix ont été remis lors du gala de la rentrée organisé par la Corporation de développement communautaire de Rivière-des-Prairies. (Photo : Patrick Deschamps)
Après avoir assisté à l’assemblée générale annuelle de la Corporation de développement communautaire (CDC) de Rivière-des-Prairies (RDP), en matinée, et dégusté le traditionnel buffet ethnique, le midi, les représentants des organismes communautaires réunis au centre récréatif ont eu droit au 4e gala annuel de la rentrée récompensant leurs membres les plus remarquables. Voici, en bref, les lauréats de chacune des huit catégories au programme.

Prix Relève

Dans cette catégorie, étaient sélectionnées les personnes qui se sont démarquées par leur engagement et leurs initiatives dans le cadre de différents projets communautaires. Les mises en nomination incluaient Rachel Latour, du Centre d’action bénévole, Manon Lapalme, de la maison de la famille Cœur à Rivière, Béatrice Simon, du Centre de la famille haïtienne et interculturel, et Claire Citeau, de l’Éco de la Pointe-aux-Prairies.

C’est finalement Mme Citeau qui a remporté la statuette en forme d’œuf et un certificat de reconnaissance (remis à chaque lauréat). Les organisateurs du gala ont notamment souligné « son engagement dans le quartier de Rivière-des-Prairies et sa préoccupation constante de créer un projet permettant d’aménager le territoire » comme en fait foi le projet des jardins de Skawanoti.

Visiblement secouée par ce qui venait de lui arriver, la lauréate a brièvement pris le micro pour remercier son équipe.

Prix Reconnaissance

Ce prix vise à reconnaître l’apport sur le long terme des membres d’organismes. Étaient sélectionnées Gladys Bourdeau, du centre de promotion communautaire Le Phare, Ginette Venne, de Tandem RDP-PAT [Pointe-aux-Trembles], Juliette Driess, du Centre d’action bénévole, et Johanne Daigle, de Tandem RDP-PAT.

Mme Venne a remporté cette palme. Avant qu’elle soit donnée gagnante, l’animateur du gala a tenu à la féliciter pour son engagement auprès des femmes et des personnes âgées.

« Je suis là pour faire en sorte que les citoyens aient les services les plus adaptés », a-t-elle témoigné modestement. Elle s’est aussi félicitée de l’amélioration des transports en commun, pour lesquels elle a activement milité.

Prix Organisme

Ce prix, comme son nom l’indique, est dédié aux organismes qui se démarquent dans leurs actions. Il s’agissait cette année de la maison des jeunes, de Bâtir son quartier, de l’Éco de la Pointe-aux-Prairies et du Carrefour jeunesse-emploi.

C’est l’organisme de Pointe-Saint-Charles Bâtir son quartier qui récolté les honneurs. Il était particulièrement présent dans le quartier cette année en raison de la mise sur pied de la coopérative d’habitation, un projet pour lequel son expertise en matière d’habitation et d’immobilier communautaire semble unanimement appréciée.

« Sans le travail en amont et toute la communauté qui s’est mobilisée pour le projet de coopérative, ça n’aurait pas pu se concrétiser », a mentionné à l’assistance Manon Bouchard, une agente de développement de l’organisme.

Cette dernière a aussi annoncé que le projet était en attente d’une subvention gouvernementale pour que le centre de la petite enfance qu’abritera la coopérative voie le jour.

Prix Hommage

Le prix Hommage est venu souligner la contribution exceptionnelle d’une personnalité bien en vue dans le milieu communautaire prairivois. Nirvah Casséus, la femme derrière le Centre de la famille haïtienne et interculturel, était la seule personne en lice.

« Je suis une femme d’action, alors je n’aime pas beaucoup parler », a-t-elle lancé à la foule après avoir reçu son prix.

« Ce que j’ai reçu de Dieu, je le donne en actions, a-t-elle poursuivi. J’aimerais vivre encore longtemps pour servir. »

Prix Bénévole

Ce prix vise à souligner le soutien désintéressé que des citoyens ont apporté à des organismes. Se sont retrouvés en lice les jeunes leaders d’Équipe RDP, les participantes du projet « La vie des femmes d’ailleurs » du Centre des femmes, les bénévoles du projet « Ptits bonjours » du Centre d’action bénévole et Thérèse Dufour, l’instigatrice du projet Groupe vélo femme.

Le prix a été remporté par les jeunes leaders. Ceux-ci étant en classes à l’école secondaire Jean-Grou, leur récompense a été récupérée par les animateurs du projet. Soulignons qu’ils ont obtenu cette distinction « pour leur participation comme modèle auprès de leurs pairs » ainsi que « pour les retombées positives de l’image des jeunes de RDP ».

Prix Rassembleur

Cet avant-dernier prix regroupe des nommés ayant travaillé fort pour mettre sur pied des événements d’envergure ou des regroupements et qui ont dû, pour ce faire, réunir beaucoup de gens. Les comités ou les personnes en nomination étaient l’organisme 1,2,3 Go! et le comité de la fête de la Famille, le comité bénévole du magasin-partage pour le projet Épaule à la roue, Julie Laprès pour le comité locataire des habitations Marie-Victorin et Monique Deslauriers pour le projet Épaule à la roue.

Le comité bénévole du magasin-partage est sorti vainqueur de cette liste. Julie Laprès, qui est aussi connue pour son engagement au sein de ce comité, a pris la parole. « Au moins 30 % de la salle vient faire du bénévolat aux magasins-partage », s’est-elle réjoui.

Prix Collaborateur

Le gala rend hommage, par l’attribution de ce prix, à une personne qui ne fait pas partie du milieu communautaire, mais qui participe ou encourage les initiatives qui en proviennent. Les trois personnes en lice étaient François Lamy, le policier sociocommunautaire Normand Séguin et Yves Laviolette.

C’est M. Lamy, du centre de santé et de services sociaux (CSSS) de la Pointe-de-l’Île, qui s’est illustré par les liens étroits qu’il tente de tisser avec les organismes et les CLSC. « Souvent, les institutions ont du mal à se mailler avec les organismes », a-t-il d’ailleurs fait remarquer.

Prix vert Demain mon quartier

Comme l’an dernier, ce prix a été remis pour souligner l’effort que font certains organismes ou institutions pour préserver l’environnement. Étaient nommés le collège Marie-Victorin, l’école La Passerelle et l’Éco de la Pointe-aux-Prairies. L’école La Passerelle est repartie lauréate grâce à l’enseignante de cuisine Danielle Richard, qui a su sensibiliser ses élèves au compostage des aliments.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!