Photographer:Benoit Levac Le candidat péquiste dans LaFontaine, Marc Boulerice. (Photo : gracieuseté)
Au début de la Confédération canadienne, l’assurance-chômage était de compétence provinciale, mais dans les années 1930, pendant la crise économique, le gouvernement fédéral, plus riche, s’est entendu avec les provinces pour reprendre ce programme. Depuis les années 1980, le gouvernement fédéral ne cotise plus à la caisse d’assurance-emploi, mais bénéficie des surplus de celle-ci, qu’il utilise à d’autres fins.

« Quand on sait que moins de 50 % des chômeurs ont accès au régime et que les conservateurs refusent de les aider, on a l’obligation morale de prendre les choses en main. Ne pas rapatrier l’assurance-emploi serait un cas de non-assistance à une personne en danger, assure le candidat péquiste dans LaFontaine, Marc Boulerice.

« Un gouvernement du Parti québécois entreprendra le plus rapidement possible des négociations avec le gouvernement fédéral pour rapatrier ce régime qu’il bonifiera par la suite, en tenant compte des besoins des chômeurs et de la réalité de nos régions, notamment en ce qui a trait au travail saisonnier. Un gouvernement du Parti québécois s’assurera que la caisse d’assurance-emploi ne serve qu’à l’assurance-emploi. »

« Soit nous avançons tous ensemble en nous entraidant, soit nous laissons se perpétuer le vol de la caisse et l’inaction devant les difficultés des gens. C’est à nous de choisir », estime quant à elle la chef du Parti québécois Pauline Marois.

(Source : Parti québécois)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!