Le spectacle « Cinq humeurs » a été présenté à la salle Désilets du cégep Marie-Victorin, le 24 avril. (Photo : Patrick Deschamps)
Pour sa première année d’existence, Québec Danse a offert une programmation de plus de 200 activités gratuites au Québec, du 23 au 29 avril. Ce nouveau festival mis sur pied par le Regroupement québécois de la danse (RQD) en a profité pour faire de la mairesse de l’arrondissement Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT), Chantal Rouleau, l’une de ces neuf ambassadeurs et ambassadrices.

Pour jouer son rôle pleinement, Mme Rouleau a d’ailleurs reçu quelques leçons du chorégraphe et directeur artistique Emmanuel Jouthe, avec qui elle partageait le titre d’ambassadeur.

« C’était ma première Place des Arts!, lance-t-elle à la blague. Emmanuel Jouthe est vraiment un chorégraphe hors pair. […] Il m’a initié à la danse moderne! »

Dans une vidéo postée sur le site de partage YouTube, on la voit décrire un cercle tout en mimant la signature de son nom dans l’espace. Elle répète l’exercice plusieurs fois, utilisant tantôt son poignet, tantôt son bras.

En définitive, elle est très heureuse d’avoir été choisie par le RQD. Je recommencerais n’importe quand, soutient-elle.

Médiation culturelle

M. Jouthe n’a pas offert un atelier de danse qu’à la mairesse. Pendant plusieurs semaines, il a fait répéter une soixantaine de jeunes dans les arrondissements RDP-PAT, Montréal-Nord, Mercier-Hochelaga-Maisonneuve et Saint-Léonard.

De ce processus de médiation culturelle sont nés les « Levers de rideau », présentés dans ces arrondissements avant chaque représentation de Cinq humeurs, le spectacle conçu par Danse Carpe Diem, la compagnie de M. Jouthe.

« On est l’arrondissement probablement le plus actif au niveau de la médiation culturelle, s’enorgueillit la mairesse. On a jusqu’à maintenant 26 projets qui ont été réalisés depuis 2005. Il y a près d’un million de dollars d’investissements qui ont été faits dans la médiation culturelle et on a encore cette année plusieurs projets. Il y a cinq nouveaux projets qui se font. »

La médiation culturelle fait justement partie intégrante de la démarche de M. Jouthe. « J’aime me rapprocher des gens en leur proposant des expériences, des approches diverses pour qu’ils puissent se positionner, vivre une expérience par rapport à la danse, mentionne-t-il dans la vidéo mise en ligne.

« Donc, il y a eux, il y a mon art la danse, et moi je me place personnellement entre les deux pour tenter de créer ce lien-là et voir si dans un futur proche et peut-être plus lointain ces personnes-là peuvent goûter la danse comme j’aime la goûter. »

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!