(Photo : Patrick Deschamps)
La canopée fait référence à l’étage sommital (le sommet) des arbres. Par extension, l’indice de canopée correspond à la surface d’ombre au sol que procurent les arbres sur un territoire donné.

« Quand vous vous mettez en dessous d’un arbre, il faut regarder la circonférence de la couronne de l’arbre. Quand vous mettez ça au sol, ça donne une aire [ou] une surface », explicite Daniel Desjardins, chef de la division arboriculture à la Direction des grands parcs et du verdissement de la Ville de Montréal.

L’indice de canopée de l’île de Montréal est de 20 %. En comparaison, celui d’une forêt normale est de 100 %.

(S.L.-F.)

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus