PACOPHOTO.CA La mairesse Chantal Rouleau. (photo:archives)
Dans un reportage diffusé récemment, Radio-Canada affirmait que le site Marc-Aurèle-Fortin, sur lequel est construit le projet immobilier Le Valencia, a été vendu à très bas prix. Acquis par la Ville au coût de 7,7 M$ à la fin des années 1980, il a été vendu au consortium Petra-St-Luc pour la somme de 1,5 M$ dans les années 2000. Chantal Rouleau, élue en juin 2010 à la mairie de l’arrondissement Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles, avait découvert des irrégularités dans ce dossier alors qu’elle était encore en campagne électorale.

La mairesse avait alors saisi la balle au bond lancée par le vérificateur général Jacques Bergeron, et avait appelé les autorités à mener une enquête à ce sujet.

« Le vérificateur posait des questions très pertinentes sur les transactions qui ont été effectuées à l’époque pour procéder par la suite au développement du terrain, se rappelle Mme Rouleau.

« J’ai vu là matière à enquête et j’ai demandé une enquête policière qui est restée lettre morte. J’ai fait appel au maire [Gérald Tremblay], mais il n’a jamais répondu, au contraire. À la Ville, l’administration de l’époque a plutôt considéré qu’il n’y avait rien à dire là-dessus. »

« Le directeur général [Louis Roquet] de l’époque avait émis un communiqué qui disait que ce n’était pas la business de la Ville que de faire de l’argent par la vente de terrains. Ça a été la seule réponse qu’il a eue. »

Selon la mairesse, la Ville ne semblait pas se demander s’il pouvait y avoir apparence de corruption dans ce dossier.

Ses soupçons ne se sont pas arrêtés là. Après avoir fait son appel, d’autres preuves d’irrégularités lui sont tombées entre les mains.

« Quand je suis entré en fonction, on a continué à faire des recherches et des vérifications et j’ai fait une demande au contrôleur général, dit-elle. Celui-ci a déposé un rapport à l’UPAC [Unité permanente anticorruption]. »

Le contrôleur de la Ville, Alain Bond, a maintenant remis le dossier de la vente du site Marc-Aurèle-Fortin à Opération Marteau, une unité d’enquête de la Sûreté du Québec. Union Montréal, le parti du maire Tremblay, a refusé d’émettre tout commentaire à ce sujet.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!