Archives Métro

Un homme et une femme, tous deux âgés de 28 ans, ont été arrêtés pour conduite avec les facultés affaiblies, lors de deux événements distincts, dans la nuit du 15 mars.

Peu après 1h, une conductrice aperçoit un véhicule qui roule à sens inverse dans sa voie. Elle n’a pu éviter la collision, qui est survenue à l’intersection des boulevards Henri-Bourassa et Ray-Lawson.

La dame sort de son véhicule, mais hésite à s’approcher de l’autre voiture, conduite par un homme, parce que celui-ci tente d’accélérer pour quitter les lieux. Il n’y parvient pas.

Il raconte ensuite aux policiers ne pas avoir consommé d’alcool, mais a été trahi par son haleine.

Un peu plus tard, vers 3h, les policiers répondent à un appel pour un accident, boulevard Henri-Bourassa, près de Rodolphe-Forget. En arrivant sur place, les patrouilleurs voient une dame au volant d’un véhicule immobilisé en partie sur le terre-plein central.

«Elle ne répondait pas aux questions des policiers, semblait confuse et avait le regard hagard», relate Normand Séguin, agent sociocommunautaire du poste de quartier 45. En effectuant les tests, les agents ont constaté qu’elle avait plus de trois fois la limite permise d’alcool dans le sang.

Vol sur la personne
Le 17 mars, un jeune homme qui revenait de l’école se fait aborder par deux suspects d’environ 16 ans, sur la 70e avenue, près du boulevard Perras. Ils voulaient savoir l’heure.

Au moment où la victime sort son téléphone de sa poche, un des suspects lui donne un coup de poing pendant que l’autre lui vole son téléphone. Les deux suspects ont pris la fuite et n’ont pas été retrouvés.

Normand Séguin rappelle aux citoyens l’importance d’être vigilants lorsqu’ils ont en leur possession des téléphones intelligents ou des tablettes électroniques, puisque cette marchandise est très convoitée par les voleurs.

Voleurs de bonbons
Par ailleurs, le magasin Dollorama, situé sur le boulevard Rodolphe-Forget, près de Maurice-Duplessis, est aux prises avec un sérieux problème de vol à l’étalage, depuis quelques semaines.

«Après les heures de classe, une vingtaine d’adolescents entrent dans le commerce en même temps et volent de nombreux articles, surtout des bonbons, et prennent la fuite avant que les employés n’aient le temps d’intervenir», explique M. Séguin.

Ce modus operandi a été répété à quelques reprises par des jeunes, tous âgés entre 12 et 15 ans.

Le commerce a maintenant renforcé sa sécurité et la surveillance policière sera plus étroite.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!