Photo TC Media - Jean-Marc Gilbert Brigitte Bock souhaite que des solutions soient rapidement trouvées.

Après 30 ans de tolérance, l’arrondissement Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles a décidé d’appliquer son règlement de zonage et d’interdire le stationnement en façade d’un bâtiment du boulevard Maurice-Duplessis. Un revirement qui déplaît aux locataires de l’immeuble, dont une pharmacie et une garderie.

Le 4 juin, le propriétaire du bâtiment, Ezio Carosielli, a avisé ses locataires que l’arrondissement allait bientôt interdire l’utilisation du stationnement, qui avait été aménagé à l’époque de la construction de l’immeuble commercial, en 1984.

Quelques jours plus tard, de grands bacs à fleurs en bois ont été installés et des logos de stationnement interdit ont été peints en jaune sur l’asphalte.

Perte de clients
«Certains clients m’ont dit qu’ils allaient changer de pharmacie quand l’hiver va arriver. Dès qu’il va y avoir de la neige, la saignée va commencer», craint Brigitte Bock, propriétaire de la pharmacie.

Elle a déposé une pétition de près de 600 noms, lors du conseil d’arrondissement.

La pharmacienne comprend que l’arrondissement souhaite faire appliquer son règlement, mais espère qu’une solution soit trouvée rapidement.

Pour l’été, un compromis a été trouvé. Des places de stationnement ont été aménagées sur le côté et à l’arrière de la pharmacie, pour permettre aux clients de se stationner à cet endroit. Il n’y a toutefois pas de places réservées aux handicapés, près de la porte.

Enjeu de sécurité
Kathy Carosielli, directrice de la garderie accueillant 80 enfants, affirme que quatre parents ont décidé de retirer leur enfant de l’établissement et elle croit que ce n’est qu’un début.

«C’est très dangereux parce que les enfants doivent sortir de la voiture au beau milieu du boulevard. Ce n’est pas comme si on était dans un quartier résidentiel», note-t-elle.

Elle croit que, si rien n’est fait, ce sera encore plus compliqué, cet hiver, en raison de la neige.

Interdit depuis toujours
L’arrondissement précise que le stationnement aménagé devant le 9030, Maurice-Duplessis, «n’a jamais été réputé conforme à la réglementation d’urbanisme».

Un jugement de la Cour supérieure, rendu en décembre 2014, l’a reconnu et a ordonné au propriétaire de cesser l’utilisation du stationnement. Le jugement est exécutoire depuis le 1er juin dernier.

C’est le règlement de zonage RCA09-Z01, adopté en septembre 2009, qui interdit d’aménager une aire de stationnement à l’intérieur d’une cour avant. Cet aménagement était aussi proscrit par le passé.

«En somme, l’interdiction d’une aire de stationnement aménagée en cour avant prévalait déjà sur le territoire, lors de la construction de l’immeuble, en 1984», résume Mélanie Adam, chargée de communication pour l’arrondissement.

Aucune réponse n’a été donnée quant à savoir pourquoi la situation a été tolérée pendant si longtemps, alors que ce n’était pas conforme.

Solutions recherchées
Le propriétaire de l’immeuble, les commerçants et l’arrondissement travaillent actuellement à l’élaboration d’une solution.

«L’arrondissement et le propriétaire visé sont en discussion active pour établir des pistes de solutions à la problématique. Un bon climat de collaboration prévaut», indique Mme Adam.

«Une proposition d’aménagement déposée par le propriétaire fait l’objet d’une analyse exhaustive par la Division des permis et des inspections. Une réponse sera incessamment formulée au requérant», ajoute-t-elle.

L’idée serait possiblement d’aménager un débarcadère dans le secteur, mais aucune décision finale n’a encore été prise.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!