Photo TC Media - Archives Les travaux de pavage auront lieu samedi et le nouveau tronçon sera ouvert dès dimanche.

L’entrepreneur responsable du chantier du boulevard Gouin, dont l’arrondissement exige la reprise complète, promet que le tronçon déjà existant sera asphalté temporairement et accessible dès jeudi soir, à temps pour la rentrée scolaire prévue la semaine prochaine.

Le 14 août, TC Media avait révélé que l’arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT) exige à l’entrepreneur, E2R inc., «de procéder à la démolition et à la reprise complète, à [ses] frais, des travaux d’égout et d’aqueduc», puisque ceux-ci ne répondaient pas aux exigences de qualité de l’arrondissement.

Le chantier est depuis au neutre, au grand dam des automobilistes qui doivent faire un détour de plusieurs kilomètres en empruntant l’autoroute 40, déjà congestionnée le matin et le soir.

Une rencontre aura lieu vendredi, entre l’arrondissement et l’entrepreneur pour discuter de l’ensemble du chantier, mais d’ici là, les automobilistes et les autobus pourront circuler sur le tronçon qui sera asphalté temporairement.

«Demain (mercredi) matin j’ai une équipe là-bas qui prépare le terrain et jeudi on débute le pavage temporaire, promet Éric Robert, président d’E2R inc. On ne le fait pas parce que l’arrondissement le demande, mais plutôt pour les citoyens, car ils n’ont pas à payer pour ça [le conflit].»

Plusieurs parents d’élèves du Collège St-Jean-Vianney étaient inquiets de savoir comment les élèves allaient pouvoir se rendre à destination avec les autobus de la STM.

Ultimatum
Dans une entrevue accordée au 98.5 FM, mardi matin, la mairesse de l’arrondissement de RDP-PAT, Chantal Rouleau a lancé, en quelque sorte, un ultimatum à l’entrepreneur en disant que le tronçon devait absolument être ouvert lundi matin, en vue de la rentrée.

Elle est ravie de la décision de l’entrepreneur.

«C’est tout à son avantage et tout en son honneur. C’était essentiel que ce tronçon soit asphalté et être carrossable pour les écoliers, la semaine prochaine», dit-elle.

En ce qui concerne, les travaux d’égout et d’aqueduc à refaire dans le cadre de la relocalisation du boulevard Gouin, la mairesse estime que la reprise complète des travaux est essentielle.

«Il y avait des fuites et plusieurs autres problèmes. Une conduite a habituellement une durée de vie de 100 ans à Montréal. Ces conduites-là étaient neuves, mais elles étaient dans le même état que si elles avaient 30 ans de vécu. C’est comme si vous achetez un lave-vaisselle neuf, mais que vous vous apercevez qu’il est usagé et a été utilisé pendant 15 ans», illustre-t-elle.

Éric Robert continue de dire que le chantier du boulevard Gouin a été bien exécuté et qu’il répond aux exigences. Il entend présenter une contre-expertise lors de sa rencontre avec l’arrondissement, vendredi.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!