Mario Beauregard/Métro

Choqués par les attentats qui ont secoué Paris le 13 novembre, les élus prairivois insistent sur l’importance de combattre encore et toujours la radicalisation et de ne pas céder à l’intimidation.

La mairesse de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau, a déjà travaillé pendant deux ans à Paris. Elle habitait près de la place de la République et a des amis qui y vivent toujours.

«Lorsque j’ai pris connaissance des informations, avec effroi, je les ai tout de suite appelés. Ils dormaient et n’avaient pas conscience des événements. J’ai fréquenté le Bataclan, je connais le 11e arrondissement. Tout cela est tragique», raconte la mairesse.

Elle propose de combattre la haine par l’amour et le respect.

«Cela va à l’encontre de nos valeurs fondamentales humaines, aux idéaux des Français et de tous les pays démocratiques. Il faut le dire, ce sont des actes barbares qui touchent la liberté, notre liberté.»

Elle demande aux gens inquiets par des changements de comportement chez leurs proches de communiquer avec le Centre de prévention de la radicalisation au 514 687 7141.

Le député de LaFontaine, Marc Tanguay, salue quant à lui les paroles et les gestes posés par le président français, François Hollande.

«Il a réussi à rallier derrière lui tous les Français et je dirais même tous les Occidentaux. Quand la France a été l’objet d’attaques, elle a toujours répondu.»

Il félicite aussi la fermeté de M. Hollande qui a mené des «actions tangibles» en ajoutant des effectifs au ministère de l’Intérieur, en sécurisant les frontières et en annonçant plusieurs mesures pour lutter contre le terrorisme.

-Avec la collaboration de Romain Schué

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!