Photo gracieuseté Jean-François a eu bien peur pour Ylenia, la fille de sa conjointe.

Jean-François et Tiziana ont eu toute une frousse lorsque la fillette de cette dernière, âgée de 3 ans, a été victime d’une forte fièvre qui a déclenché une convulsion fébrile, le 28 novembre dernier. La mère d’Ylenia tient aujourd’hui à remercier deux policiers du poste de quartier 45, pour leur intervention rapide.

Il était environ 22h30 lorsque Tiziana et son conjoint Jean-François ont entendu Ylenia pousser un fort cri de sa chambre à coucher.

«On croyait qu’elle avait fait un cauchemar, mais en entrant dans la chambre, on a vu qu’elle ne respirait plus et qu’elle avait les lèvres bleues, raconte la mère. Elle avait les yeux à l’envers et les membres raides. Tout s’est passé très vite. Nous lui avons fait le bouche-à-bouche en attendant l’arrivée des services d’urgence», ajoute-t-elle, encore très ébranlée, quelques jours après l’incident.

Intervention marquante
Maxime Beaudoin et Davuth Chhuok, deux policiers au poste de quartier 45, ont été les premiers à arriver sur les lieux. En attendant l’arrivée des ambulanciers, l’agent Chhuok s’est immédiatement dirigé vers la petite, qui avait toujours un pouls.

«J’ai simplement appliqué ma main sur l’abdomen de la fillette et au même moment elle a sursauté et s’est mise à pleurer», explique M. Chhuok.

Lui-même père de famille, il souligne que «toutes les interventions qui touchent des enfants en bas âge sont les plus marquantes».

Ylenia a ensuite été transportée à l’hôpital. C’est à cet endroit que le personnel médical a expliqué à Tiziana et Jean-François que la petite avait fait une convulsion fébrile.

À peine une heure après son admission, la petite a reçu son congé de l’hôpital. Les professionnels de la santé ont alors indiqué à la mère et son conjoint quoi faire si un nouvel épisode survient

Au lendemain des événements, les policiers sont retournés à la résidence de la famille pour remettre une peluche à la fillette, qui se portait déjà beaucoup mieux.

Tiziana et Jean-François dorment plutôt mal depuis les événements, de crainte que la situation ne se reproduise.

«On va voir dans sa chambre trois ou quatre fois par nuit pour être certain qu’elle va bien», indique la mère, qui se sent toutefois maintenant mieux outillée si un de ses enfants vivait une nouvelle crise.

Qu’est-ce qu’une convulsion fébrile

Une convulsion fébrile se caractérise par des «mouvements involontaires de tous les membres du corps ou seulement d’une partie et qui sont déclenchés par la fièvre. L’enfant peut perdre conscience ou avoir un épisode d’absence pour une courte période», indique-t-on dans un dépliant produit par le CHU Sainte-Justine, un hôpital spécialisé en pédiatrie.

Une crise peut durer jusqu’à 15 minutes. On propose une marche à suivre aux parents dont un enfant vivrait une convulsion fébrile:

-Sécuriser l’environnement en éloignant les objets dangereux, coucher l’enfant sur le plancher et l’empêcher de se frapper la tête en la supportant légèrement.

-Ne rien lui introduire dans la bouche.

-Tourner l’enfant sur le côté pour éviter qu’il ne s’étouffe

-Ne pas tenter d’arrêter les convulsions.

-Appeler le 911 si la convulsion dure plus de 5 minutes.

-Ne rien lui donner à boire ou à manger si l’enfant est somnolent.

-Lui administrer de l’acétaminophène s’il fait de la température.

(Source: CHU Sainte-Justine)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!