TC Media Une politique baliserait les nouvelles constructions comme la Maison du citoyen et préserverait celles faisant partie du patrimoine comme la Maison Cadieux, selon l’Ordre des architectes du Québec.

L’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles appuie l’idée de l’Ordre des architectes du Québec de doter la province d’une politique nationale de l’architecture.

Le conseil de l’arrondissement a adopté mardi une motion d’appui à l’idée soutenue depuis trois ans par l’Ordre des architectes du Québec. Celui-ci revendiquait déjà l’appui d’une trentaine de villes et d’arrondissements montréalais.

Selon le site web de l’Ordre, une politique nationale d’architecture servirait, en gros, à «harmoniser nos lois et règlements, en plus de nous assurer que les bâtiments qui nous entourent répondent durablement aux défis d’aujourd’hui et de demain, qu’il s’agisse des changements climatiques, du vieillissement de la population, de la cohésion des communautés ou de la préservation du patrimoine».

L’Ordre mène une tournée de 13 villes québécoises depuis le 14 mars dernier, sous la forme de «conversations de café». Il espère ainsi sensibiliser le grand public à l’influence du cadre bâti sur la qualité de vie et démontrer la nécessité d’une politique nationale.

L’arrêt à Montréal a lieu le 1er juin prochain au centre Cœur des sciences de l’UQAM.

En juillet dernier, l’arrondissement Saint-Laurent, dont les édifices bâtis ont fait l’objet de concours d’architectes ces dernières années et ont remporté plusieurs prix, a lui aussi demandé la mise en place d’une politique nationale d’architecture.

 

Aussi dans Communauté :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!