Charlotte Lopez | Métro Média Un des propriétaires, Stéphane Ostiguy.

Le brouepub Dieu du Ciel! situé dans le Mile End fête ses 20 ans cette année. Reconnus et primés depuis plusieurs années pour leurs bières de qualité, les propriétaires comptent rester fidèles à leurs valeurs et continuer de proposer «la meilleure bière possible».

Avec aujourd’hui 15 microbrasseries dans Montréal, Dieu du Ciel! était la 6e à ouvrir le 11 septembre 1998, avenue Laurier Ouest, à l’angle de la rue Clark.

«Jeunes et naïfs», les copropriétaires et étudiants en biologie moléculaire Jean-François Gravel et Stéphane Ostiguy se sont lancés à l’époque dans cette aventure tête baissée sans trop savoir dans quoi ils s’embarquaient.

«On a quitté nos études pour s’occuper exclusivement du brouepub, en misant sur la qualité des bières que produisait chez lui Jean-François Gravel. On voulait produire la meilleure bière possible, peu importe ce que ça nous en coûterait», explique Stéphane Ostiguy.

Sans équipe, mais avec l’aide de leurs conjointes et d’une troisième propriétaire, désormais partie, les deux partenaires ont commencé à produire et vendre leurs bières à une clientèle qui en redemandait. Ils sont désormais quatre propriétaires avec Isabelle Charbonneau et Etienne Tremblay.

Qualité et rareté

«On était au début d’une deuxième vague de microbrasseries au Québec. La première avait commencé à la fin des années 1980 avec Unibroue qui a vraiment donné envie aux gens de goûter autre chose que des bières commerciales», souligne-t-il, ajoutant avoir seulement six bières au menu et quelques-unes qui fermentaient à l’ouverture de la brasserie.

Jean-François Gravel et Stéphane Ostiguy voulaient se distinguer de ce qui se faisait déjà sur le marché en créant des bières dont les styles étaient peu connus au Québec.

S’inspirant de l’international, le maître brasseur Jean-François Gravel créait des bières classiques anglaises comme des Indian Pale Ale (IPA) -très peu connues à l’époque-, des Bitter, des Stout, des Porter, ou encore des Weizen.

«On proposait ce qu’on ne voyait pas au Québec en s’inspirant des différents styles qui se faisaient dans le monde depuis des années. On voulait surtout que chaque bière se distingue les unes des autres, car il existait plusieurs bières, mais elles se ressemblaient finalement toutes», précise M. Ostiguy.

Pour ce faire, ils utilisaient une levure différente pour chaque style de bière, ce que les autres brouepubs ne faisaient pas, avance-t-il. «Étant biologistes, on n’avait pas de problèmes à travailler avec les levures, c’est une des choses qui nous différenciées à l’époque.»

Avec près de 700 hectolitres écoulés chaque année dans leur succursale du Mile End, les deux propriétaires ont fini par ouvrir une microbrasserie à Saint-Jérôme en 2007 pour pouvoir produire plus et vendre également leurs bières en bouteilles dans les épiceries et dépanneurs.

«Le brouepub du Mile End était devenu trop petit pour la demande qu’on avait. On n’arrivait plus à fournir, on était toujours en rupture de stock», souligne-t-il.

Reconnaissance

Dieu du Ciel! reçoit depuis plus de 10 ans des prix  à la fois pour ses bières, mais aussi pour sa brasserie.

Le site de référence et de cotation RateBeer a nommé plusieurs fois l’endroit Meilleure brasserie au Canada dans le Top 100 des lieux où aller lever le coude, parmi un annuaire mondial de plus de 22 000 brasseries.

Leur bière Péché Mortel en fût de Bourbon a une nouvelle fois été couronnée cette année meilleure bière au pays.

Leur secret après 20 ans de succès? Rester fidèles à leurs valeurs. «La qualité de la bière est notre priorité. On veut continuer à créer les meilleures bières possibles, sans défaut et les plus typées possible, avec des goûts détectables», commente Stéphane Ostiguy, dont la bière en bouteille la plus vendue est une IPA, appelée la Moralité.

Festivités

Pour les 20 ans de Dieu du Ciel!, les propriétaires invitent ses clients à faire la fête sur place au brouepub mais aussi, juste à côté, au sous-sol de l’Église Saint-Enfant-Jésus du Mile-End, le samedi 8 septembre dès 13h. Une programmation musicale diversifiée et un menu de plus de 70 bières invitées et spéciales seront au programme.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!