THE CANADIAN PRESS Jean-François Lisée, candidat à la chefferie du Parti Québécois.

QUÉBEC — Après plusieurs semaines de campagne dans la course à la direction du Parti québécois, le candidat Jean-François Lisée a gagné ses premiers appuis au sein du caucus péquiste. Mathieu Traversy, Carole Poirier, André Villeneuve et Alain Therrien ont annoncé mercredi qu’ils jetaient leur dévolu sur le député de Rosemont.

M. Traversy, Mme Poirier et M. Villeneuve, qui avaient donné leur appui à Véronique Hivon jusqu’à ce qu’elle se retire pour des raisons de santé, disent avoir longuement discuté avec les différents candidats avant de prendre leur décision.

«On a donné exactement les mêmes chances à tout le monde. C’est à l’appréciation de ce qu’ils nous ont donné que nous avons fait des choix», a expliqué Carole Poirier lors d’une conférence de presse sous un soleil de plomb dans le quartier Rosemont, à Montréal.

«Je veux que le Parti québécois change (…) et à la lueur de cette course à la chefferie, le candidat le mieux placé pour être capable de transformer le Parti québécois et de le renouveler, c’est Jean-François Lisée», a renchéri Mathieu Traversy.

M. Therrien, qui était resté neutre jusqu’à présent, a également choisi après une «mure réflexion» de rejoindre M. Lisée.

«J’ai déclaré ma neutralité tout simplement dans le but de prendre du recul. J’ai rencontré les gens dans mon comté, j’ai tâté le pouls, j’ai rencontré Jean-François à quelques reprises», a-t-il expliqué.

Les quatre candidats ont nié former un bloc pour empêcher l’élection du meneur de la course, Alexandre Cloutier.

«Ça n’a rien à enlever à Alexandre. Alexandre, si jamais il gagne, on va se rallier évidemment», a soutenu M. Therrien.

Claude Cousineau et Sylvain Pagé, deux autres députés qui avaient appuyé Mme Hivon, sont en réflexion pour la suite.

En entrevue avec La Presse canadienne, M. Pagé n’a pas écarté la possibilité d’imiter ses collègues, d’opter pour un autre camp ou de rester neutre.

«Je laisserai les autres parler mais en ce qui me concerne, il est possible que j’aille dans la même direction en début de semaine prochaine, comme il est possible que j’aille dans une autre direction, comme il est possible que j’annonce que je resterai neutre», a-t-il dit.

Jean-François Lisée a fait valoir mercredi que la «porte restait toujours ouverte» pour tous ceux qui voudraient se rallier à lui. Il a d’ailleurs encouragé MM. Pagé et Cousineau à «prendre leur temps».

«Prenez le temps que vous voulez et à n’importe quel moment, la porte est ouverte pour se joindre à cette campagne», a-t-il indiqué.

En tête dans les sondages, Alexandre Cloutier mène également la course aux appuis avec 12 députés dans son camp. Jusqu’ici, aucun des députés appuyant Mme Hivon n’a rejoint sa campagne.

«C’est évident que j’ai tout fait pour obtenir leur appui. Je l’aurais souhaité. Mais, c’est le jeu démocratique», a réagi M. Cloutier en entrevue téléphonique avec La Presse canadienne.

«Il reste deux autres collègues députés avec qui je vais continuer d’échanger et essayer de convaincre», a-t-il ajouté.

Le premier débat organisé dans le cadre de la course se tiendra à Sherbrooke dimanche. Les candidats se sont affrontés déjà mardi pendant un événement organisé par une association de jeunes péquistes.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!