Google Maps La présence de radon peut encore être détectée dans l'école Saint-Marc.

Près de trois années après la découverte de la présence de radon dans deux écoles de Rosemont – La Petite-Patrie, ce gaz comportant des risques pour la santé peut encore être détecté dans les établissements.

Des tests effectués en 2013 par la Commission scolaire de Montréal (CSDM) avaient démontré que la substance cancérigène pouvait être trouvée en concentration supérieure à la norme canadienne dans les écoles Saint-Marc et Notre-Dame-du-Foyer.

Or, la CSDM confirme que le radon peut encore être détecté dans les deux bâtiments.

«À l’école Saint-Marc, la présence de radon est limitée au sous-sol où les élèves n’ont pas accès. Il s’agit de locaux de dépôt pour la conciergerie. Nous avons tout de même limité l’accès au sous-sol pour les employés. Des investigations complémentaires auront lieu», affirme Alain Perron, responsable des relations de presse à la CSDM.

«À Notre-Dame-du-Foyer, nous poursuivons l’évaluation des mesures à prendre. Celles-ci devraient être en place d’ici la fin de décembre prochain. Il s’agira d’installer un système de ventilation dans les endroits concernés», ajoute-t-il.

Les évaluations dans les écoles se poursuivront jusqu’en 2017-2018, selon les informations transmises par M. Perron.

La CSDM n’a pas été en mesure de fournir à TC Media la quantité de radon détectée lors des plus récentes inspections dans ces deux établissements. Au Québec, le seuil accepté a été établi à 200 becquerels/m3, en se basant sur la ligne directrice édictée par Santé Canada.

Le radon est un gaz radioactif inodore et incolore. Selon Santé Canada, il s’agit de la plus importante cause du cancer du poumon après la cigarette au pays. Il s’échappe des sols et peut s’infiltrer dans les bâtiments. À l’extérieur ce gaz se dilue rapidement dans l’air sans danger, mais c’est lorsqu’on le retrouve dans un espace clos et qu’il s’accumule que le radon peut devenir dangereux pour la santé.

Selon sa liste de demandes en financement en maintien des actifs immobiliers 2016-2017 faite au ministère de l’Éducation, la CSDM entend dépenser près de 2 M$ pour des travaux correctifs liés au dépistage de radon dans plusieurs de ses écoles.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!