Gracieuseté Céline Gélinas Caroline Ouellette.

Après avoir rêvé de médailles olympiques de championnats mondiaux, que reste-t-il comme ambitions au cœur des athlètes de haut niveau? Pour Caroline Ouellette, préparer la relève reste un grand défi de carrière.

La hockeyeuse de 39 ans croule sous les honneurs: quatre fois médaillée d’or aux olympiques d’hiver et six fois au Championnat du monde de hockey sur glace féminin, la Rosemontoise se dit aussi grandement honorée d’avoir une patinoire à son nom au Centre Étienne-Desmarteau, là où elle a donné ses premiers coups de patin.

Par ailleurs, son équipe de la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF), les Canadiennes de Montréal, connaît un début de saison impeccable. Celles-ci restent insoumises avec six victoires en autant de matchs, ayant vaincu les Blades de Boston 6-2, le 13 novembre dernier.

Pour la hockeyeuse, faire de la LCHF une association professionnelle à part entière reste un objectif qu’elle convoite ardemment.

«Je rêve de voir cela accompli de mon vivant. Le calibre est là. Nous y sommes presque, car nos dépenses sont payées, mais nous n’avons pas encore de salaire. Il y a encore des joueuses qui doivent conserver leur emploi à temps plein pour pratiquer le sport», souligne Mme Ouellette.

Cette dernière concède qu’une ligue professionnelle ne serait peut-être pas rentable dès ses débuts, mais qu’elle soutiendrait les espoirs des nombreuses filles et jeunes femmes dans la province.

«C’est fantastique de voir comment elles nous supportent lors de nos récents matchs», dit l’athlète émerveillée de voir autant de jeunes passionnées arborer les couleurs des Canadiennes de Montréal.

À ses débuts, Mme Ouellette n’a pas eu l’opportunité de jouer dans une équipe féminine. «Ça n’existait pas à cette époque-là. Jusqu’à l’âge de 17 ans, il a fallu que je joue avec les garçons», raconte-t-elle.

Le hockey féminin de plus en plus populaire
Si le hockey masculin est reconnu depuis longtemps au Québec grâce aux programmes de sports-études, son pendant féminin en est à ses balbutiements.

La médaillée olympique participe déjà à plusieurs de ces initiatives qui encouragent les jeunes filles à persévérer dans leur passion. La Célébration de Hockey Féminin Caroline Ouellette est un tournoi pour équipes ou joueuses individuelles organisé en collaboration avec l’Association de Hockey Féminin des Laurentides. L’événement qui se déroulera du 15 au 18 décembre prochaine permettra aux championnes en devenir de rencontrer et de recevoir les conseils de leurs idoles.

Selon Éric Hurtubise, coordonnateur au hockey féminin pour l’organisme Hockey Québec, la popularité de ce sport sur glace est croissante chez les jeunes filles.

«Pour 2015-2016, le nombre d’inscriptions est en légère hausse et se situe à 6500 joueuses», explique M. Hurtubise.

Toutefois, les garçons surpassent encore bien les filles, avec 100 000 inscriptions pour la même année, fait savoir le coordonnateur.

Dans la province, outre la LCHF qui est une ligue majeure, il existe quatre niveaux dans lesquelles les hockeyeuses peuvent évoluer, soit le simple lettre, le double lettre, le collégial, et l’universitaire.

Pour plus d’informations sur le programme Caroline Ouellette Hockey: http://www.carolineouellette.ca/

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus