Emmanuel Delacour/TC Media Pierre Liboiron est entré en fonction en tant que commandant du PDQ 44 en février dernier.

Rosemont est un quartier relativement paisible de Montréal en ce qui concerne la criminalité, une situation qu’espère maintenir le nouveau commandant du poste de quartier (PDQ) 44.

Dès son entrée en service, Pierre Liboiron, un agent avec 26 années d’expérience au sein du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), a cerné les enjeux relatifs au quartier, ainsi que ses lieux cruciaux.

Parmi les priorités identifiées depuis son arrivée en poste le 6 février 2017, le commandant du PDQ 44 reconnaît la nécessité d’assurer une visibilité policière sur la principale artère commerciale du quartier, la rue Masson. La présence des agents y sera donc accentuée dès ce printemps.

«La criminalité y est quand même faible et les délits qui y sont commis sont plus souvent liés à des entrées par effraction et des vols qui tirent profit d’inattention de la part des clients et des commerçants», souligne M. Liboiron.

Qu’en est-il des actes de vandalisme, tels que ceux commis au restaurant le Pot Masson en hiver dernier, et qui ne sont pas sans rappeler les cassages de vitrine liée aux mouvements anti-embourgeoisement dans le quartier Hochelaga?

«On a l’œil là-dessus», confirme le commandant, rappelant toutefois qu’aucun lien n’avait pu encore être établi entre les deux tentatives d’incendie criminel dans le commerce rosemontois et des revendications sociales.

Encadrement

Un autre secteur difficile du quartier, les Habitations Rosemont, situées à l’angle du boulevard Rosemont et de la 18e Avenue, aura été la cible des agents du SPVM l’an dernier à la suite d’une vague de tentatives de meurtre en décembre 2015.

Le commandant souligne que deux suspects ont été arrêtés dans cette enquête et que la présence policière a depuis été accrue dans le secteur. Une bonne collaboration serait aussi entretenue entre les policiers et l’Office municipal d’habitation de Montréal, responsables des nombreuses habitations à loyer modique du secteur, afin d’assurer la sécurité des résidents.

La cohabitation des automobilistes, cyclistes et piétons figure aussi parmi les priorités du commandant Liboiron, qui voudrait faire diminuer le nombre d’accidents avec blessures sur le territoire. L’an dernier près de 200 personnes avaient subi des lésions lors d’incidents impliquant un véhicule dans Rosemont. La présence de kiosques et de patrouille à vélo visera encore une fois cette année à faire baisser cette statistique.

Plus de 25 ans au SPVM
Le commandant Liboiron apportera une longue expérience accumulée dans les rangs du SPVM.

Celui-ci a fait ses armes en tant que sergent détective au centre des enquêtes du SPVM.

Puis, il a occupé le poste de commandant au sein de l’unité Éclipse, qui s’attaque à la criminalité de violence, incluant le phénomène des gangs de rue.

M. Liboiron possède une bonne connaissance du travail au cœur des quartiers montrerais, ayant été à la tête des PDQ de Verdun, LaSalle et Ville-Marie – Westmount.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus