Google L'intersection des rues Rachel Est et Préfontaine.

Dénonçant la ville centre, qui ferait la sourde oreille à leurs demandes, des élus de Rosemont–La Petite-Patrie ont voté lundi soir une motion au conseil d’arrondissement pour sécuriser l’intersection des rues Rachel Est et Préfontaine.

Selon le maire François W. Croteau, ce croisement a fait l’objet de trois demandes de la part de l’arrondissement pour qu’un feu de circulation y soit installé.

«Nous avons fait notre dernière requête à la ville centre juste avant Noël et elle vient d’être refusée», affirme M. Croteau.

Ce dernier dit que l’administration invoque des raisons de «fluidité de la circulation» dans le secteur pour justifier ce refus.

«Nous considérons que la sécurité publique est plus importante que la fluidité, c’est pourquoi nous allons installer un panneau d’arrêt à cet endroit», déclare le maire de Rosemont–La Petite-Patrie.

L’installation et la gestion des feux de circulation sont du domaine de la ville centre, mais les arrondissements ont le pouvoir d’ériger des panneaux de signalisation sur leur territoire.

De son côté, la Ville de Montréal dit fonder sa décision sur un rapport rédigé en 2014 par la firme en génie-conseil Genivar, dans lequel il serait recommandé de ne pas installer un feu à l’intersection. «La présence de ce feu n’améliorerait pas la sécurité des piétons et nuirait à la fluidité de la circulation selon les ingénieurs», explique Philippe Sabourin, chargé de communication à la Ville.

Les élus ont profité du vote de lundi pour ajouter d’autres panneaux d’arrêt dans le quartier, incluant la rue Molson, au coin de la place Pierre-Falardeau, qui se trouve en face du Logia Pelican, une résidence dans laquelle vivent de nombreuses personnes à mobilité réduite. Le trottoir du parc du Pélican sera retravaillé pour faciliter l’accès aux fauteuils roulants.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!