Nicolas Ledain / TC Media Dix moutons tondeurs vont rester dans l’arrondissement jusqu’au 25 août. Des conférences, activités et projections seront proposées.

Dix animaux vont vivre pendant deux mois et demi dans l’arrondissement. Après le parc du Pélican, ils vont brouter le parc Lafond puis le parc Beaubien.

Le programme d’éco-pâturage « Biquette à Montréal » a fait son retour ce vendredi 16 juin. Après une première saison pilote qui avait duré un mois et accueilli huit moutons en juillet 2016, dix animaux vont s’installer successivement dans trois parcs de l’arrondissement jusqu’à la fin août.

« Nous avons eu un super bilan l’an dernier. Les moutons ont vraiment réussi à pâturer et nous avons eu un accueil extrêmement chaleureux, même au-delà de nos attentes et c’est pour cela que nous reconduisons l’opération », explique Marie-Ève Julien-Denis, fondatrice et coordinatrice de ce programme avec Mathyas Lefebure.

L’opération s’articule autour de trois objectifs : pâturer, éduquer et égayer.

Ainsi, les moutons vont brouter la pelouse pour la maintenir courte et ils vont la fertiliser.

Une soixantaine d’apprentis bergers et bergères bénévoles ont également été formés cette année pour s’occuper des ovins et informer les visiteurs.

Enfin, des animations seront proposées sur les différents sites comme du yoga avec les moutons, des conférences sur l’agriculture ou trois projections de documentaires durant l’été. Le premier sera diffusé le 25 juillet et traitera de la Food Coop, une coopérative alimentaire de Brooklyn où des citoyens travaillent bénévolement en échange de marchandises.

« Cela rend des services écologiques, pédagogiques, ludiques et économiques. On ne va pas utiliser de tondeuses, donc il y aura moins de pollutions au CO2 et sonores et cela va favoriser le retour de la biodiversité avec les oiseaux par exemple », se félicite Marie-Ève Julien-Denis.

Les dix moutons proviennent de la ferme gastronomique Chez Anouk à Mont-Laurier et « Biquette à Montréal » assure que si l’une des bêtes ne s’adapte pas, elle retournera pâturer à la campagne.

« Les moutons sont très heureux en ville et il n’y a eu aucun problème l’an dernier, indique la fondatrice du programme. Un mouton c’est les trois 8 : 8h de broutage, 8h de ruminage et 8h de sommeil donc ce n’est pas compliqué. C’est juste un environnement différent et ils s’adaptent très bien. »

Cette deuxième année de « Biquette à Montréal » va aussi être l’occasion de tester la mémoire des ovins. Quatre des dix moutons du programme étaient déjà présents l’année dernière. Les bergers vont donc observer leur comportement face aux visiteurs pour voir s’ils reprennent certaines habitudes.

Le calendrier de « Biquette à Montréal »
Les moutons vont rester deux mois et demi dans l’arrondissement dans trois parcs différents:
– 16 juin au 25 juillet au parc du Pélican
– 26 juillet au 10 août au parc Lafond
– 11 août au 25 août au parc Beaubien.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!