Gracieuseté Samuel Bourassa est arrivé troisième du 50m dos derrière Graysen Bernard, d’Ontario, et son équipier québécois Alex Labrie.

Avec une médaille de bronze aux Jeux du Canada, Samuel Bourassa a récompensé une saison de travail durant laquelle il n’a cessé de progresser. Après avoir goûté à l’ambiance d’une compétition nationale, il rêve de représenter le Canada au niveau supérieur.

À Winnipeg, Samuel Bourassa s’est offert un cadeau d’anniversaire en avance. Trois semaines avant de fêter ses 16 ans, il est monté sur la troisième marche du podium du 50 m dos le 11 août lors des Jeux du Canada.

Cette compétition était pourtant sa première expérience à ce niveau, mais le Rosemontois s’est montré très performant. Il aurait même pu gagner trois médailles puisqu’il a terminé quatrième sur le 100m dos et sur le 4 x 50m quatre nages.

«C’était différent pour moi, car il y avait les meilleurs du Canada, mais je représentais mon équipe et j’avais envie de nager vite. J’aime la pression, donc les grosses compétitions sont à mon avantage», analyse le jeune homme.

Ces résultats sont prometteurs pour l’ancien nageur sprinteur du Club aquatique de Rosemont Petite-Patrie. S’il est aujourd’hui dans un programme Sport-Études au Collège Édouard Montpetit avec le club Neptune natation, le jeune homme a connu une ascension fulgurante puisqu’il n’a repris la natation que depuis moins de trois ans après avoir pris une pause de deux saisons pour jouer au hockey en tant que gardien de but.

Quatrième du 50 m dos des Jeux du Québec l’an dernier, puis deuxième du Championnat provincial sur 100 m dos, il s’est entraîné six jours par semaine au Stade olympique durant la dernière passée pour finalement obtenir ces résultats aux Jeux du Canada. Durant cette compétition, il a amélioré tous ses records personnels.

«Je suis prêt à faire tous les sacrifices nécessaires pour faire une carrière de nageur. Je sais que cela va prendre du temps et que ce ne sera pas facile, mais c’est ce que je veux», assure Samuel Bourassa.

S’il ne sait pas encore précisément vers quelles études il souhaite s’orienter, le nageur de Rosemont sait déjà où il veut aller. Puisque sa mère est originaire du Vermont, il ambitionne d’intégrer une université américaine pour bénéficier d’un entraînement spécifique et de qualité.

Même si son projet sportif se dessine de l’autre côté de la frontière, Samuel Bourassa ne renie pas ses origines montréalaises et rêve de porter un jour l’uniforme unifolié au plus haut niveau.

«C’était gros de représenter le Québec à Winnipeg et ça m’a donné le goût de revivre cela. Mon plus gros but c’est de faire partie de l’équipe du Canada sur une compétition internationale», indique le jeune athlète.

Samuel Bourassa envisage de participer aux essais de l’équipe nationale dès l’été 2018, mais cela dépendra de sa progression durant les prochains mois et de ses performances à l’entraînement. À en juger par la dynamique de la saison passée, le Rosemontois a vraisemblablement le potentiel pour y arriver.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!