Gracieuseté / TC Media Catherina Blouin-Thérancier veut poursuivre ses études aux États-Unis et souhaite devenir l’une des meilleures lanceuses au monde.

Catherina Blouin-Thérencier vient de remporter une médaille d’or lors du championnat national pour jeunes au lancer du marteau. À seulement 15 ans, cette athlète affiche une détermination exemplaire et a déjà un plan de carrière bien tracé.

Lorsqu’on interroge Catherina Blouin-Thérencier sur son avenir, les réponses fusent avec certitude. Encore deux années pour terminer son secondaire au Collège Jean-Eudes, une année de Cégep à Vanier ou Dawson, puis direction l’université de Stanford en Californie pour combiner à la fois des études prestigieuses et la pratique de son sport à haut niveau.

Spécialiste des lancers, principalement le marteau, l’athlète rosemontoise a tout prévu pour accomplir ses deux objectifs.

«Je veux avoir une bourse universitaire pour étudier et devenir chirurgienne ou ingénieure et à Stanford, je vais pouvoir m’entraîner à l’année longue pour gagner une médaille internationale», précise Catherina.

Élève brillante et athlète prometteuse, la jeune fille impressionne ses proches par son envie et sa discipline.

«Elle est très déterminée. Depuis qu’elle est jeune, elle est comme ça. Elle a prévu cela depuis longtemps et je vois les étapes venir et je me dis que ça devient de plus en plus vrai», indique sa mère, Martine Blouin.

La lanceuse qui a commencé l’athlétisme au sein du club les Kilomaîtres de LaSalle se donne les moyens de ses ambitions et ses résultats sont encourageants. Déjà détentrice d’un record du Québec en lancer du marteau, elle vient de remporter une médaille d’or dans cette discipline à la Légion, le championnat national d’athlétisme pour jeunes organisé à Brandon au Manitoba.

Catherina sortait pourtant d’une année difficile durant laquelle elle a dû s’arrêter pendant dix mois à cause une blessure au dos provoquée après une chute lors du Championnat provincial l’an dernier.

«Après cette blessure, j’avais peur de lancer, mais je n’ai pas le choix, il fallait recommencer. Je n’aime pas avoir une vie sans éléments comme l’art ou le sport, il faut avoir d’autres buts», estime-t-elle.

En plus d’être performante dans son sport, Catherina Blouin-Thérencier est une véritable passionnée. Si elle a définitivement abandonné le poids, elle envisage de reprendre le disque et le javelot, même si le marteau reste son lancer préféré.

«C’est vraiment technique et tu as la possibilité d’aller plus vite et de lancer vraiment loin», explique la jeune athlète.

Sûre de ses capacités, la Rosemontoise n’est pas inquiète des minimas à réaliser pour réussir à performer au plus haut niveau. À seulement 15 ans, sa croissance et son développement musculaire vont l’aider dans ses objectifs et Catherina assure déjà que ce ne sera «pas un problème» de propulser un marteau de 4 kilos à plus de 55 mètres.

Même si elle rêve de s’expatrier en Californie pour bénéficier de conditions climatiques plus favorables et lancer durant toute l’année, l’athlète québécoise est fière de sa province et rêve de la représenter un jour aux Jeux olympiques ou aux championnats du monde.

«Au début je ne me rendais pas compte que je représentais la province, mais c’est quand même gros et je suis fière. À Brandon, les gens échangeaient leurs camisoles, moi j’ai gardé la mienne avec les couleurs du Québec», raconte Catherina Blouin-Thérencier.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!