Google. Près de 70 scientifiques occuperont de nouveaux laboratoires de recherche en thérapie cellulaire.

Dans le but de faire de nouvelles percées dans le domaine de la thérapie cellulaire, un ancien couvent des Sœurs grises, situé à Rosemont, sera reconverti en complexe scientifique pouvant y accueillir près de 70 chercheurs.

«C’est un volet de recherche qui a explosé durant les dernières années à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont, s’exclame Lucie Drapeau, directrice générale de la Fondation de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont. C’est un domaine qui attire des chercheurs, mais ce que les gens ne savent peut-être pas, c’est qu’avec ces chercheurs viennent aussi des équipes, parfois composées de dizaines de personnes. Il nous faut donc plus d’espaces.»

L’édifice de quatre étages situé au 5690, boulevard Rosemont offrira près de 3000 mètres carrés en espaces transformés en laboratoires de recherche. Jusqu’à aujourd’hui, le bâtiment acquis en 2007 par la fondation était utilisé pour y loger des bureaux administratifs.

Ce sont 21,7 M$ qui seront déboursés par l’organisme dans le cadre de ce projet d’expansion, en plus d’une subvention de 5,7 M$ de la part du gouvernement fédéral, selon les informations fournies par Mme Drapeau.

Celle-ci affirme que l’hôpital a pour objectif de terminer les travaux de reconversion d’ici décembre 2018 et que les premières équipes de chercheurs pourraient emménager dans les lieux en février ou mars 2019.

Qu’est-ce que la thérapie cellulaire?
Symbole de fierté pour l’hôpital Maisonneuve-Rosemont, le Centre d’excellence en thérapie cellulaire a reçu près de 20 M$ en investissements obtenus à parts égales du ministère de la Santé et des Services sociaux et de la Fondation.

Ce domaine de recherche donne beaucoup d’espoirs aux scientifiques quant au traitement d’une multitude de maladies. «On parle souvent de médecine personnalisée, parce qu’on utilise les cellules reprogrammées du patient pour le guérir. Ce sont des traitements qui sont donc adaptés à ses besoins», résume la directrice générale de la Fondation.

«La thérapie cellulaire et la médecine régénératrice reposent sur l’utilisation de cellules souches pluripotentes. La médecine régénératrice est basée sur le remplacement ou la réparation de cellules ou organes endommagés (par accident, maladie ou vieillissement) par des cellules saines et pleinement fonctionnelles», peut-on lire sur le site Internet du Centre d’excellence.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!