Emmanuel Delacour/TC Media L'espace est pour l'instant un terrain vague sur lequel sont laissés des déchets.

Un parc devrait voir le jour dès cet été sur un terrain vague abandonné depuis des dizaines d’années situé sur la 4e Avenue, selon les élus de Rosemont–La Petite-Patrie.

La conseillère de Ville, Stéphanie Watt, affirme qu’elle «aimerait voir en 2018 le commencement de la première phase» de travaux d’aménagements temporaires à l’endroit du terrain situé à proximité de la rue Masson.

«Nous pensons procéder en deux phases. Durant la première, nous allons consulter les riverains pour savoir ce qu’ils veulent y voir construit. Puis, lors de la deuxième phase, nous allons pérenniser les installations», souligne l’élue du district Étienne-Desmarteau.

L’option d’un parc fonctionnant en cogestion entre l’Arrondissement et les citoyens des alentours est étudiée par l’administration.

«Nous pensons aussi sélectionner un organisme pour animer l’espace, pour travailler à la réappropriation du territoire», explique Mme Watt. Les futures activités pourraient ressembler à celles qui ont lieu à la Place Shamrock depuis quelques années.

La Ville de Montréal a acquis le terrain en octobre 2017 par voie d’expropriation de son ancien propriétaire pour un montant de 312 000$. L’espace laissé sans occupant depuis est utilisé comme dépôt à déchets illégal et des problèmes de délinquance y sont rattachés, affirmait François W. Croteau, maire de l’arrondissement, dans une précédente entrevue avec TC Media.

La valeur du terrain s’élèverait à 141 300$ d’après les estimations du Rôle d’évaluation foncière de la ville de Montréal. L’emplacement occupe une superficie de 181,2 M2 et donne accès à une ruelle verte, qui se trouve entre les 3e et 4e Avenues.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!