Gracieuseté. Le Capitaine Sirop est à l'origine d'érablières urbaines depuis 14 ans.

Le temps plus doux des derniers jours a abondement rempli d’eau d’érable les seaux accrochés aux arbres autour du Collège de Rosemont, qui répètent l’expérience de l’érablière urbaine cette année.

Mario Bonenfant, alias Capitaine Sirop, est de retour dans l’arrondissement pour faire découvrir l’acériculture aux étudiants. En effet, celui-ci aura pu entailler huit érables autour de l’établissement éducatif le en prévision d’une grande fête des sucres qui aura lieu le 18 avril prochain. Depuis, les chaudières se remplissent presque à rebord, et celui-ci s’attend à récolter plus de 100 litres d’eau d’érable.

«Nous avons été chanceux d’avoir une telle température lors de l’entaillage des érables le 21 février dernier, nous avons pu tous les faire. Depuis, ce sont les étudiants qui font quotidiennement la collecte de l’eau que nous ferons bouillir le 4 avril prochain pour l’embouteillage», affirme M. Bonenfant.

Outillé de deux « réchauds à blé d’Inde » et d’une cuve de 60 par 120 centimètres, le Capitaine Sirop fera la démonstration de l’évaporation de l’eau d’érable en délicieux sirop d’érable lors de l’atelier de «bouillage» dans la cour intérieure du collège.

Et l’eau d’érable en ville est-elle bonne? «Oui!, insiste-t-il. Les érables argentés, que l’on retrouve à Montréal sont préférés pour leurs qualités décoratives et coulent plus vite que les érables à sucre ou les érables rouges, mais leur eau est assez sucrée pour en faire du sirop.»

Une passion irréductible
Cela fait quatorze années que M. Bonenfant organise des érablières urbaines à Montréal. Récurrent dans l’arrondissement de Saint-Laurent, cet événement ludique et éducatif a aussi fait des tournées au parc Molson et au parc de la Petite-Italie dans Rosemont – La Petite-Patrie, grâce à de précédentes collaborations avec le Cinéma Beaubien et la Maisonnette des Parents.

Cette année, le Capitaine aimerait pouvoir répéter l’expérience dans le quartier, et peut-être même l’exporter dans le Plateau – Mont-Royal et dans Ville-Marie.

«Ça pourrait être intéressant pour la 15e édition. Pour cela il faut trouver des partenaires. Moi je ne veux pas monter un organisme pour ça, je préfère collaborer avec les gens du milieu», explique M. Bonenfant.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!