Nicolas Ledain | Métro Média Les moutons entretiendront prochainement le gazon du parc Maisonneuve en le ruminant.

Les moutons du parc du Pélican seront transférés au parc Maisonneuve entre la mi-août et le début du mois d’octobre.

Jusqu’à présent les ruminants ont été déplacés du Jardin Botanique au parc du Pélican dans le cadre du projet Biquette à Montréal, mis en place depuis le mois de mai.

Chapeauté depuis trois ans par l’organisme Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AU/LAB), ce projet permet à un troupeau de quatre brebis, un agneau et quatre agnelles de la Ferme gastronomique Chez Anouk, à Mont-Laurier, d’y brouter le gazon, avec pour objectif principal d’introduire l’écopâturage à Montréal.

Lors du dernier conseil d’arrondissement, les élus de Rosemont – La Petite-Patrie ont autorisé l’occupation temporaire du parc Maisonneuve en accordant une contribution financière de 10 000 $, imputée directement dans le budget développement durable.

L’opération s’articule autour de trois objectifs : pâturer, éduquer et égayer. Ainsi, les moutons broutent la pelouse pour la maintenir courte et la fertilisent.

Des animations sont proposées sur les différents sites comme du yoga avec les moutons, des conférences sur l’agriculture ou des projections de documentaires durant l’été.

Au parc Maisonneuve, il sera possible de «participer et d’étudier la gestion différenciée et la renaturalisation déjà entamée sur certains espaces délimités», explique l’arrondissement dans le sommaire décisionnel du 6 août dernier.

L’expérience se terminera le 1er octobre. La bergerie sera entreposée au Jardin botanique pendant l’hiver.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!