Archives Afin de faciliter le stationnement pour les travailleurs du secteur, des parcojours sont prévus dans le quartier Angus.

Les parcomètres s’en viennent dans le quartier Angus. C’est du moins ce qu’espère la Société de développement Angus (SDA) qui, après plusieurs années de demandes, verra ses vœux exaucés.

Le dossier a été ouvert par la Société en commandite Stationnement de Montréal, qui a sollicité l’arrondissement afin que celui-ci étudie l’installation de ces mesures sur une portion des rues Molson, William-Tremblay et sur la totalité des rues André-Laurendeau et Augustin-Frigon.

Les élus de Rosemont–La Petite-Patrie ont ainsi mandaté leurs effectifs à ce sujet lors du conseil d’arrondissement du 6 août.

Selon le président et chef de la direction de la SDA, Christian Yaccarini, la mise en place de stationnement tarifé permettra aux employés du Technopôle Angus et de ses environs de garer plus facilement leur véhicule.

«On croule sous les voitures en ce moment, les gens ont de la difficulté à se stationner. Beaucoup de personnes profitent du fait que le stationnement soit gratuit et laissent leur automobile sur les rues pendant plusieurs jours. On est saturé», affirme-t-il.

Ce dernier estime à près de 1300 le nombre de travailleurs dans le quartier qui utilisent l’automobile pour se rendre à leur emploi. La SDA étudie depuis au moins trois ans des solutions pour faciliter le stationnement sur son territoire, selon son président.

S’il est encore impossible d’obtenir auprès de l’arrondissement ou de Stationnement Montréal les détails de la mise en place des parcojours et des espaces tarifés, la formule ne devrait pas dépasser 1$ l’heure, et ce, pour un maximum de 8 heures par jour, indique M. Yaccarini.

«L’idée n’est pas de créer une machine à tickets, on veut instaurer des tarifs raisonnables», déclare-t-il. Ce tarif devrait rester le même partout dans les secteurs visés, «autant sur la rue que dans les stationnements intérieurs et extérieurs», ajoute le président de la SDA.

Afin d’alléger l’utilisation de l’automobile dans le Technopôle Angus, la SDA étudie aussi des solutions au niveau des transports alternatifs. «On a eu des discussions avec la Société de transport de Montréal pour que la plage horaire et la fréquence des passages sur la ligne d’autobus 25 soient augmentées», souligne-t-il.

La ligne 25 relie les stations Rosemont et Préfontaine aux heures de pointe seulement, traçant un trajet en plein cœur du quartier Angus.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!