L’association commerciale Papineau, de concert avec Tandem Rosemont – La Petite-Patrie, prépare une marche exploratoire. Prévue à la fin d’avril, elle sera l’occasion de noter les nombreux problèmes que l’on y retrouve et qui mettent actuellement un frein à la revitalisation de l’artère.

Les responsables de l’activité connaissent déjà les grands enjeux de sécurité sur cette rue importante de Montréal : lourde circulation et nombreux bouchons; présence de graffitis; vandalisme et actes criminels; manque de bancs publics; peu de place de stationnement; manque d’éclairage; ruelles non déneigées; trottoirs trop étroits; traverses piétonnes mal sécurisées, etc.

« Il y a énormément de travail à faire sur ce tronçon. On sait qu’on ne réglera pas tout demain matin, mais il faut commencer quelque part. On prend l’initiative d’aller à la rencontre des commerçants, avec les gens de Tandem et un représentant de l’arrondissement, et de discuter de notre rue. On le fait dans un but constructif », laisse savoir le responsable du dossier sécurité à l‘association commerciale Papineau, Claude Vézina.

La marche exploratrice visera à bien identifier les causes des nombreux problèmes observés et, surtout, à coucher sur papiers les premières idées pour corriger la situation.

« On veut avoir une vue d’ensemble de ce tronçon. On sait que Papineau est une rue, disons, coincée et passante entre la rue Beaubien et le boulevard Rosemont. Il faut voir ce qu’on peut faire pour la rendre plus attrayante aux passants qui viennent y magasiner, mais surtout la rendre plus sécuritaire pour les piétons qui y circulent », explique Timothée Hemmer, coordonnateur à Tandem Rosemont – La Petite-Patrie.

Sondage

Un sondage sur la sécurité sera également envoyé aux commerçants dans les prochains jours, les invitant à rapporter les problèmes qu’ils vivent au quotidien.

« On veut leur opinion sur la circulation, le stationnement, les cas de fraudes et de vols qu’ils vivent. Une fois que nous aurons les sondages en main et à la suite de la marche exploratrice, nous serons en mesure de produire un rapport sur la situation et de le faire parvenir aux gens de l’association commerciale. Cela pourra leur servir pour d’éventuelles actions qu’ils voudront prendre pour faire les correctifs nécessaires en matière de sécurité », souligne M. Hemmer.

Pour l’association, on espère qu’un jour Papineau sera une rue aussi accueillante pour les visiteurs que peut l’être, par exemple, la Promenade Masson,

« On regarde la circulation là-bas, les places payantes de stationnement, le développement commercial et on se dit qu’on aimerait bien avoir la même dynamique ici aussi », affirme M. Vézina.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!