Dans quelques mois, la bibliothèque Marc-Favreau ouvrira ses portes. D’ici là, la responsable de la culture à Montréal et conseillère du district Marie-Victorin dans Rosemont – La Petite-Patrie, Élaine Ayotte, aimerait que des artistes se regroupent en prévision d’animer l’endroit, une fois celui-ci ouvert.

« Les Amis de Marc-Favreau »; voilà un nom tout désigné pour un groupe d’artistes qui s’occuperait de l’animation et des rencontres culturelles de la bibliothèque. « Pour lire des contes, tenir des rencontres d’auteurs, partler avec des cinéastes; des regroupements de ce type existent dans de nombreuses autres municipalités et c’est chaque fois un succès, souligne Mme Ayotte. Ça permet un rapprochement entre les citoyens et la culture. En plus, nous, dans Rosemont – La Petite-Patrie, on est chanceux; nous avons une longue liste de citoyens qui sont justement des artistes, des auteurs, des acteurs, des cinéastes, des écrivains. J’aimerais que l’on mette entre leurs mains le mandat d’animer l’endroit. »

La responsable de la culture laisse également savoir que, d’ici l’ouverture d’une nouvelle maison de la culture, qui devrait prendre place au coin du boulevard Rosemont et de la 8e Avenue dans quelques années, la bibliothèque Marc-Favreau « pourrait servir pour des rassemblements culturels » habituellement présentés dans une maison de la culture.

Le maire n’est pas d’accord

Pour le maire de l’arrondissement, le regroupement « Les Amis de la Marc-Favreau » n’est pas une mauvaise idée, mais doit relever de l’arrondissement.
« Ça peut être intéressant [comme idée], et je comprends l’engouement de Mme Ayotte concernant la bibliothèque, mais il ne faut pas perdre de vue que la gestion de la bibliothèque relève de l’autorité de l’arrondissement et non pas de la Ville-centre. J’aurais donc un petit malaise à confier les activités culturelles, d’une bibliothèque municipale, à un organisme privé et autonome. Ceux qui seront mandataires des activités doivent avoir des comptes à rendre au conseil d’arrondissement », indique François W. Croteau.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!