C’est l’heure du carnaval, une affiche annonce que tous les animaux sont invités. Pour y participer, ils doivent absolument être déguisés. Le lion qui est le roi de la jungle ne sait pas en quoi il pourrait se costumer. Il décide finalement de se transformer en une bête beaucoup plus imposante, un éléphant. L’éléphant, lui va se métamorphoser en perroquet. Le perroquet va se changer en tortue. La tortue va devenir… à vous de découvrir la suite.

L’auteure a beaucoup d’imagination. On a toujours hâte de tourner la page pour voir en quoi chaque animal s’est costumé. Elle nous surprend même à un certain moment avec la poule. « La poulette ne se déguise pas. Elle n’a rien compris, elle est un peu sotte. »

Les images sont vraiment très belles et c’est intéressant de voir comment les personnages ont fait pour se changer, ce qu’ils ont utilisé pour faire leur déguisement.

Ce que j’ai aimé c’est qu’on découvre aussi des animaux qu’on n’a pas l’habitude de voir dans les livres pour les tout-petits. Par exemple l’ornithorynque. Ça permet à l’enfant qui lit l’ouvrage d’apprendre tout en s’amusant.

Au carnaval des animaux est la suite de Devant ma maison qui est paru en 2011 et qui a connu un très bon succès. Ces deux albums ont été traduits dans 13 pays et vendus à plus de 50 000 exemplaires chacun.

C’est un livre cartonné qui s’adresse aux enfants de 0 à 6 ans. Pour les petits en se le faisant raconter par ses parents et pour les plus grands en découvrant les joies de la lecture.

Auteure : Détentrice d’un baccalauréat en design graphique de l’Université du Québec à Montréal, Marianne Dubuc est auteure et illustratrice de livres pour enfants. Ses écrits connaissent un succès international. Elle a remporté 3 fois le prix Lux/Grafika. Elle est résidente du quartier Rosemont – La Petite-Patrie depuis une dizaine d’années.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!