-PRIMEUR- Malgré les nombreux messages invitant les automobilistes à utiliser les stationnements incitatifs gratuits lors des périodes de déneigement, facilitant ainsi le chargement de la neige par les équipes municipales, ceux-ci n’ont pas trouvé preneur à 100 %. La Ville de Montréal admet que de nombreuses places sont restées libres tout au long de l’opération suivant la tempête du 27 décembre dernier.

Sur l’ensemble de l’île, durant le chargement de la neige, la Ville met à la disposition des automobilistes plus de 5700 places gratuites de stationnement, dont 2400 en partenariat avec Stationnement Montréal. On les retrouve principalement au centre de la métropole. Dans Rosemont – La Petite-Patrie, on compte 11 emplacements pour un total de 1434 places; à Saint-Léonard, on en compte 1155 réparties sur 9 terrains et, sur Le Plateau-Mont-Royal, 516 dans l’un des 17 stationnements incitatifs.

Or, lors de l’opération de déneigement majeure qui a suivi « la tempête du siècle » du 27 décembre, de nombreuses places sont restées vides.

Comment expliquer que les Montréalais n’ont pas utilisé ce service gratuit et préféré laisser leur véhicule sur la voie publique?

« On travaille depuis quelques années maintenant à offrir du stationnement gratuit lors des périodes de chargement. De nombreux messages et communiqués sont émis en ce sens de notre part. On retrouve aussi une carte sur notre site Internet afin de connaître les endroits où l’on peut stationner sa voiture. Lors du dernier événement de chargement, on a beaucoup parlé des stationnements incitatifs.

« Malgré tout cela, on nous a signalé qu’il restait des places non occupées. Pourtant, l’option est là, l’offre de service est connue des citoyens… Il faut croire que les habitudes des automobilistes sont difficiles à changer », mentionne Philippe Sabourin, chargé de communication à la Ville de Montréal.

Stationnement gratuit… jusqu’à 7 h

Partenaire de la Ville de Montréal, Stationnement Montréal met à la disposition des automobilistes, lors des périodes de déneigement, 23 stationnements gratuits de nuit, soit entre 18 h et 7 h le lendemain.

Se pourrait-il que le fait de devoir récupérer son véhicule avant 7 h ait un effet dissuasif chez les automobilistes? Sophie Charrette, directrice adjointe et responsable des communications chez Stationnement Montréal, n’y croit pas : « aucune plainte n’a été enregistrée dans les dernières semaines concernant les heures ou les services offerts durant le déneigement. »

Sans pouvoir confirmer ou non que les places de stationnement offertes gratuitement soient toutes occupées lors des opérations de déneigement (« on ne fait pas de tournée de nos terrains le soir »), Mme Charrette explique que Stationnement Montréal « informe les médias et les citoyens des terrains gratuits mis à la disposition des automobilistes » et que « des panneaux verts se trouvent à l’entrée de nos stationnements disponibles, les rendant ainsi plus visibles. »

Tout en disant être satisfaits du partenariat avec Stationnement Montréal, les décideurs à la Ville de Montréal n’écartent pas la possibilité de s’adjoindre les services de propriétaires d’autres stationnements (centre d’achats, restaurants, stations-service, centres communautaires, aréna, etc.) lors d’opérations majeures de déneigement futures. « Nous sommes à faire le bilan de la dernière opération de déneigement et, actuellement, on n’écarte aucune idée pour améliorer l’offre de stationnement lors des périodes de déneigement », laisse entendre M. Sabourin.

Du côté de Stationnement Montréal, on se dit ouvert à l’idée d’augmenter le nombre de terrains et de places disponibles, si la Ville de Montréal fait une demande en ce sens.

– Pour consulter la carte des stationnements disponibles lors des périodes de déneigement: bit.ly/11gH2Y0

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!