Près de 1000 hockeyeurs de 12 et 13 ans sont attendus à l’aréna du centre Étienne-Desmarteau pour prendre part au 41e Tournoi provincial peewee Olympique de Montréal (TOM), du 8 au 20 janvier. Ce sont 88 équipes, soit 16 formations BB, 24 CC, 24 A et 24 B, qui tenteront de décrocher le titre de championne 2013.

« Le tournoi est bien réputé. On a des jeunes de partout, de Québec, Gatineau et Aylmer, entre autres. D’ailleurs, on a refusé près de 100 équipes, surtout dans le simple lettre », fait valoir la responsable du tournoi, Lise Desroches.

L’organisation du TOM avait ouvert les inscriptions à une cinquième catégorie, soit le peewee C. Toutefois, le projet a dû être abandonné par manque de participants. « Je n’ai eu que quatre demandes au total. Ce qui n’est pas suffisant, car il nous faut au moins 12 équipes. Cette catégorie est nouvelle de cette année et il n’y en a pas beaucoup. Il faudra attendre que la catégorie s’implante davantage pour l’inclure au tournoi », explique Mme Desroches.

Ajouter une nouvelle catégorie aura un impact sur celles déjà en place. Pour l’arrivée de 12 équipes C, il faudrait diminuer le nombre de formations dans le peewee A et B, avance la responsable.

« Notre maximum est 88. On est limité dans nos heures de glace par l’arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie. Nous en avons assez pour 142 heures, pas une de plus. Je ne crois pas qu’il nous donnerait plus d’heures, mais il faut dire qu’on ne s’est jamais penché sur cette idée », admet-elle.

Pour la troisième année consécutive, Alain Chantelois, analyste à RDS et RIS, prendra part à l’événement en tant que président d’honneur.

« On l’adore, car il se mélange avec « monsieur madame tout-le-monde ». Il va dans les chambres et il parle aux joueurs pour les motiver. De plus, il vient six à huit fois pendant le tournoi. On l’aime bien », confie-t-elle.

Moyen de financement

Les surplus amassés dans le cadre du TOM sont réacheminés au Comité des jeunes de Rosemont (CDJR).

« Tous les sous reviennent au CDJR, étant donné que c’est notre parrain. Les fonds ne reviennent pas au tournoi. Ça paie environ la moitié des glaces de l’année pour les 700 jeunes du CDJR. Ça permet de garder le montant des inscriptions bas », affirme Mme Desroches.

Même si le tournoi va bon train, la recherche de bénévoles et de commanditaires se fait de plus en plus ardue. Néanmoins, si la situation venait à toucher l’événement, les jeunes ne seraient pas affectés, indique la responsable.

« Notre événement est une fête. Notre objectif principal est d’offrir de bons souvenirs et une belle expérience aux hockeyeurs. Si on collecte moins d’argent à la fin de la rencontre, on va en donner moins à CDJR. On ne va pas diminuer notre standard de tournoi pour continuer à remettre le plus d’argent à l’organisme. On veut donner des sous au comité, mais le tournoi est d’abord pour les jeunes. »

Le 41e Tournoi provincial peewee Olympique de Montréal commencera le 8 janvier, au centre Étienne-Desmarteau. Le match d’ouverture est prévu le vendredi 11 janvier, à 20 h.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!