Isabelle Bergeron Le Projet Refuge – Maison Haidar pourrait fermer ses portes si il ne trouve pas de nouvelles sources de financement financement .
Après huit ans dans l’arrondissement, le Projet Refuge – Maison Haidar, un centre d’hébergement de transition pour hommes en migration forcée, pourrait fermer ses portes. La situation financière est telle que, déjà, le nombre de places disponibles pourrait être réduit de moitié avant la fin de l’année.

Actuellement, la capacité d’accueil du Projet Refuge, situé dans Rosemont, est de 20 lits. De ce nombre, 11 pourraient fermer pour des raisons financières d’ici décembre, annonce le coordonnateur, Sylvain Thibault.

« Notre taux d’occupation moyen est de 95 %, et on sait que la nécessité de nos services n’est pas à remettre en cause. Mais il nous manque de l’argent pour continuer à accueillir ces hommes qui fuient les guerres et les persécutions dans leur pays d’origine. On a vécu des coupures au niveau provincial qui font mal et, en plus, le message de peur véhiculé par le gouvernement fédéral et son ministre de l’immigration Jason Kenney n’aide en rien la cause des réfugiés. Franchement, l’existence même de la maison est remise en cause pour les prochains mois. »

Selon M. Thibault, une fermeture d’une dizaine de lits pourrait entraîner vers la rue les nouveaux immigrants et réfugiés. « Un nombre non négligeable de nos résidents nous sont référés par les centres pour personnes itinérantes, informe-t-il. Une coupe dans nos lits équivaut à dire qu’un plus grand nombre de réfugiés vont rester dans la rue, sans abri et sans ressources. »

Concert-bénéfice avec Wesli

Depuis huit ans à la coordination du Projet Refuge, M. Thibault dit avoir vu passer plus de 1000 réfugiés dans la maison d’hébergement.

« Se sont des hommes qui veulent s’intégrer à leur nouvelle société, d’une façon ou d’une autre. Ils ont quitté en catastrophe leur pays d’origine, ils arrivent ici pleins d’espoir et voilà qu’on leur met des bâtons dans les roues. Vous savez, un mauvais départ dans les procédures d’immigration pour ces gens et cela peut être catastrophique. »

Pour éviter la fermeture des lits et permettre quelques mois additionnels au coordonnateur pour trouver de nouvelles sources de financement, un concert-bénéfice est organisé le 6 novembre, à 19 h, au Cabaret du Mile-End. Il mettra notamment en vedette le chanteur Wesli.

« Il nous faut au moins 40 000$, ce qui nous permettrait de continuer nos pleines activités cette année. Pour l’an prochain, il faudra vraiment trouver de nouvelles sources de financement; il en va de la continuité ou non du Projet Refuge. »

– Pour information sur le concert « Le show pour les réfugiés – Do 1 thing 2012 », qui aura lieu le mardi 6 novembre à 19h au Cabaret du Mile-End: www.lemileend.org

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!