La bouffe de rue n’a jamais été aussi populaire, et voilà qu’elle prendra encore plus de place dans l’arrondissement Rosemont – La Petite-Patrie (RPP) au cours des prochaines semaines. L’administration locale instaure en effet un partenariat avec l’Association des restaurateurs de rue du Québec (ARRQ) permettant par le fait même la présence de camions-cuisine de rue lors d’activités et d’événements spécifiques.

On annonçait en primeur il y a quelques semaines que de la bouffe de rue serait offerte tous les jeudis de l’été lors de la tenue de l’Autre Marché Angus, au Technopôle Angus.

Voilà que l’on pourra également en retrouver lors des soirées de cinéma en plein air, qui se dérouleront dans cinq parcs de l’arrondissement au cours de l’été, de même que lors du Week-end de la Formule 1 dans la Petite-Italie. À cela s’ajouteront d’autres événements, à être annoncés prochainement.

« Tous les promoteurs d’événements qui se déroulent dans l’arrondissement sont invités à communiquer avec l’association des restaurateurs de rues pour demander la présence de camions. Au final, on pourrait donc se retrouve avec de la bouffe de rue chaque semaine, chaque fin de semaine, voire chaque soir dans Rosemont – La Petite-Patrie », dit le maire de RPP, François W. Croteau.

Le président de l’ARRQ, Guy-Vincent Melo dit ne pas craindre une trop forte demande pour les 21 membres spécialisés dans la bouffe de rue.

« J’espère justement qu’elle sera trop grande, cette demande, ce qui nous permettra de nous tester et de dresser un portrait juste à la fin de l’été de ce qui s’est véritablement passé », laisse-t-il entendre.

Qualité et non-concurrence

Même si le maire annonce que des camions-restaurateurs de rue seront présents partout dans l’arrondissement, « du parc Maisonneuve au secteur Marconi-Alexandra », précision qu’il ne sera pas possible pour un membre de l’ARRQ d’aller s’installer là où bon lui semble. Un cadre bien défini régira la présence des camions.

M. Croteau explique : « Ce projet ne doit pas se faire en compétition avec nos artères commerciales. On a comme objectif de préserver la vitalité des restaurants, alors on a décidé de ne pas installer de camions près des artères commerciales. On privilégiera les lieux où se tiendront des activités précises, comme dans un parc, par exemple. »

Du taco de chez Grumman ’78 en passant par le sandwich de porc effiloché de Pas d’cochon dans mon salon, l’offre culinaire sera variée et de qualité, laisse savoir le président de l’ARRQ.

« On aura une rotation des restaurateurs de rue au fil de l’été pour assurer une diversité dans l’offre. En plus, il faut savoir que nos membres doivent respecter de très hauts standards qui répondent aux exigences du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec. On va donc offrir de la nourriture de grande qualité. »

Où ça, de la bouffe de rue?

– Soirée cinéma en plein air :

16 juillet au parc Jean-Duceppe;

23 juillet au parc Lafond;

30 juillet au parc Maisonneuve;

6 août au parc Petite-Italie;

13 août au parc de l’Ukraine.

 

 

– Week-end de la Formule Un, du 7 au 9 juin, dans La Petite-Italie

 

– L’Autre marché Angus, du 20 juin au 26 septembre, tous les jeudis, de 11 h à 19 h.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!