Après une année 2011 bien remplie, l’haltérophile native de Rosemont, Kristel Ngarlem, se tourne vers l’avenir, et plus particulièrement les prochains mois, qui seront déterminants pour son futur d’athlète.

C’est en 2005 à l’âge de 10 ans que Kristel Ngarlem a commencé à pratiquer l’haltérophilie.

« Je regardais un des films de la série Mademoiselle C et un des personnages faisait de l’haltérophilie, se remémore la jeune femme maintenant âgée de 16 ans. Ça m’a intéressé, et j’ai demandé à ma mère si je pouvais moi aussi essayer.»

Elle s’est donc rendu au Complexe sportif Claude Robillard pour s’initier à ce sport qu’elle pratique toujours, et ce, au même endroit.

« C’est un sport de force, mais aussi de souplesse, qui m’amène à me dépasser et qui requiert beaucoup de discipline, dit-elle à propos des raisons qui la poussent à pratiquer cette discipline.

L’haltérophilie est un sport individuel, ce qui signifie que même si un entraîneur l’accompagne dans sa préparation et lui prodigue des conseils, l’athlète est entièrement responsable de ses succès et de ses échecs, ce qui ne semble toutefois pas intimider Kristel.

« Je suis habituée, j’aime être seule en compétition. Lorsque tu gagnes c’est grâce à toi, et aussi à ton entraineur, et quand tu perds, il faut seulement que tu travailles plus fort pour la prochaine fois », dit-elle, simplement.

L’année qui vient de passer a été très encourageante pour la jeune athlète. En plus d’avoir établi deux records durant les Jeux du Québec et d’avoir remporté une médaille d’or lors des Championnats canadiens junior en janvier, Kristel a également participé aux Championnats du monde junior en Malaisie, où elle a terminé en 13e position.

«J’ai vraiment adoré ça. C’était une belle expérience; la compétition, mais aussi le voyage», dit-elle avec enthousiasme.

2012, une année qui risque d’être chargée

Si 2011 a été une année très occupée pour Kristel Ngarlem, il ne fait aucun doute que 2012 le sera tout autant. En effet, la jeune femme se rendra le 21 janvier en Ontario pour participer une fois de plus au Championnats canadiens junior. Son objectif est simple, mais ambitieux.

« Je veux être la meilleure athlète junior et remporter une médaille», répond-elle, du tac au tac.

Cette compétition sera très importante puisqu’elle déterminera qui fera partie de l’équipe canadienne qui se rendra aux prochains Championnats du monde junior qui se dérouleront au Guatemala du 20 avril au 11 mai.

Est-ce que tant d’événements d’importance prenant place au cours des prochains mois rendent l’haltérophile rosemontoise nerveuse?

« Non, c’est ça qui me permet de continuer à m’entraîner, répond-elle. Ça me motive, j’ai besoin de défis, d’objectifs à atteindre.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!