L’élection dans le district du Vieux-Rosemont est terminée. Les différents partis en lice ont maintenant trois mois pour remettre à Élection Montréal le rapport regroupant l’ensemble de leurs dépenses électorales.

 Certaines dépenses des candidats et partis en élection peuvent être remboursées, jusqu’à une limite de 50 %. Pour cela, il faut que le candidat ait obtenu au moins 15 % des votes lors de l’élection du 29 avril. C’est donc dire que les partis de Vision et de Projet Montréal, qui ont eu respectivement 41 % et 37 %, pourront se prévaloir de ces remboursements. Ce ne sera pas le cas pour Union Montréal, qui a enregistré seulement 12 % des votes lors de cette partielle, ni pour le candidat indépendant Michel Benoit (8 %).

Au final, l’élection partielle du Vieux-Rosemont a coûté 392 329$ et la Ville de Montréal prévoit devoir rembourser un maximum de 35 000$ en retour sur les dépenses électorales encourues par les deux partis qui ont obtenu plus de 15 % des votes.

C’est donc un total de 427 329 $ que pourrait avoir coûté, à l’ensemble des Montréalais, la partielle du Vieux-Rosemont. Il faudra par contre attendre le dépôt du rapport de dépenses des deux principaux partis pour savoir le coût exact de cette campagne.

Rappelons que la candidate Érika Duchesne siègera pour une période de 18 mois, soit jusqu’à la prochaine élection générale, soit le 3 novembre 2013.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!