Gracieuseté Le bac brun est de plus en plus présent dans les rues de l’arrondissement Rosemont – La Petite-Patrie. Le maire vient de faire l’annonce d’un ajout de 13 000 nouvelles portes.
Alors que l’on annonce la distribution dès la fin mai des nouveaux bacs verts sur l’ensemble du territoire de l’arrondissement, les bacs bruns, destinés aux matières compostables, gagnent du terrain; voilà qu’ils se retrouveront devant 13 000 nouvelles portes, à l’automne. Au total, c’est près du tiers des résidences de Rosemont – La Petite-Patrie qui aura accès au service de compostage municipal d’ici la fin de l’année 2012

De nouveaux secteurs viennent donc s’ajouter à ceux bénéficiant déjà du compostage (Technopole Angus, le pourtour du parc Molson et un secteur du district Saint-Édouard). À l’automne les résidences comprises dans le quadrilatère D’Iberville, Saint-Michel, Laurier, Rosemont, de même que celles du secteur Cité-Jardin (au nord, jusqu’à Bellechasse), celles situées à l’ouest du parc Molson (jusqu’à la rue Louis-Émon) et d’autres dans le district Saint-Édouard auront un bac brun à leur porte.

« Ce n’est pas une obligation de faire du compostage, mais on est d’avis qu’en offrant le service, les gens l’utiliseront. En enlevant une collecte de déchets par semaine et en la remplaçant par une collecte des matières compostables, on pense que cela entrainera inévitablement les gens à faire du compost », souligne le maire de l’arrondissement, François W. Croteau.

L’opération coûtera près de 400 000$ et les bacs seront gratuits pour les résidents concernés. Un plus petit contenant – un minibac pour la cuisine – sera également donné, tout comme des sacs échantillons. Par contre, les résidents devront acheter ces derniers une fois tous les sacs échantillons utilisés.

Toute matière putrescine peut être mise dans le bac brun : arêtes de poisson, litière pour chat, restants de table, viande, etc.

Le contenu des bacs sera acheminé par la compagnie EBI à  Berthierville, là où le compost sera traité.

Pas sur la Promenade Masson

C’est l’équipe de la SODER qui coordonnera la distribution. « On fera du porte-à-porte pour parler aux gens et l’arrondissement distribuera des pamphlets aux résidents. Par la suite, lors des deux premières collectes, nous irons voir comment ça se déroule et indiquer aux gens s’il y a des changements à faire. Après, il faudra se fier au bon jugement des citoyens », souligne Frédéric Bourrely

Les commerces de même que les résidences présentes sur les artères commerciales ne recevront pas les bacs bruns. « C’est une autre problématique pour les artères commerciales. Il y a des besoins spécifiques sur la Promenade Masson. C’est plus compliqué pour un commerce, le volume de déchets est plus important également », souligne Frédéric Bourrely.

Les commerces désirant faire du compostage, peuvent tout de même faire la demande auprès de l’arrondissement pour un bac plus grand destiné à cet effet.

L’arrondissement espère que d’ici quatre ans, 100 % des résidences et des commerces auront accès au service de compostage.

« Le but est d’atteindre le plus rapidement possible l’objectif québécois de réduction de 60% de l’enfouissement, affirme le maire. Il fait l’atteindre d’ici 2020 et pour cela, il faut commencer le plus tôt possible. Ce n’est pas en 2018 qu’il faudra commencer à y penser. »

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!