Isabelle Bergeron Piétonniser Shamrock : voilà le souhait de la mairie de Rosemont – La Petite-Patrie et de la SDC Petite-Italie – marché Jean-Talon. 
Après la tentative de piétonniser la Promenade Masson, voilà que l’arrondissement Rosemont – La Petite-Patrie récidive. Cette fois, sur une demande de la Société de développement commercial (SDC) Petite-Italie – Marché Jean-Talon, c’est vers la rue Shamrock que les regards se tournent.

La petite artère de 150 mètres, qui fait la jonction entre le boulevard Saint-Laurent et le marché Jean-Talon, est actuellement « inintéressante », admet le directeur de la SDC, Roberto Tassinario.

« Le niveau commercial n’est pas adéquat; il y a beaucoup de locaux vacants et peu d’activités. On peut donc se permettre de repenser complètement l’endroit, et c’est pour cette raison qu’on a approché l’arrondissement : pour leur signaler notre intérêt à repenser cette rue », dit-il.

Rosemont – La Petite-Patrie a pris la balle au bond et a lancé un appel de propositions d’aménagement. L’objectif final, le maire François W. Croteau ne s’en cache pas, étant de faire de Shamrock la première artère piétonne de l’arrondissement.

« Il faut cependant attendre de voir ce qui nous sera proposé comme projet final. Par la suite, on s’assoira avec les gens de la Petite-Italie pour décider ensemble de ce qu’on peut mettre en place », souligne ce dernier.

Si on ne veut pas nous donner trop de détails sur l’évolution des projets d’aménagement en cours et qui devraient être déposés devant les décideurs avant la fin de l’année, la mairie locale et la SDC Petite-Italie – Marché Jean-Talon parlent tous deux d’une rue « de type européen » où le design, la mode et l’architecture seraient à l’honneur.

« C’est un couloir privilégié, un lien direct entre le marché et le boulevard, rappelle M. Tassinario. Il va de soit que, peu importe si on piétonnise complètement ou partiellement la rue, au final, l’important est de la revitaliser. Pour attirer de nouveaux commerces il faut un environnement adéquat. C’est ce qu’on veut créer pour Shamrock. »

« On parle d’une revitalisation complète de la rue, axée sur le design et la convivialité d’une rue de type européen, mentionne pour sa part M. Croteau. On veut rapidement commencer les travaux, au printemps prochain idéalement, tout en gardant en tête qu’ils ne seront pas terminé avant quelques années. »

La présence d’une caserne de pompier sur Shamrock se veut le principal obstacle à sa piétonnisation complète. « Je ne pense pas, à cause de cela, qu’on pourra le faire. Mais l’important est de la revitaliser et de repenser les alentours du marché Jean-Talon. On attendra de voir les projets retenus avant de se prononcer davantage », laisse savoir le directeur de la Société de développement commercial Petite-Italie – Marché Jean-Talon.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus