Le conseil d’arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie se déroulait ce lundi 7 mai. Ce fut l’occasion pour la nouvelle conseillère du Vieux-Rosemont, Érika Duchesne, se prendre connaissance des nombreux dossiers débattus ce soir-là. Voici un bref retour sur les nombreuses résolutions qui y ont été approuvées.

Contribution à l’Escadron

L’arrondissement accorder une subvention à l’organisme Escadron 518 de Rosemont, sous la forme de gratuité du permis d’utilisation pour la présentation de la « Revue annuelle Escadron 518 de Rosemont » qui aura lieu le samedi 26 mai au centre Étienne-Desmarteau. Les cadets utiliseront le centre pour des pratiques les 19, 20 et 25 mai pour finalement présenter leur revue annuelle le 26 mai 2012.

Le montant estimé pour la tenue de l’activité est de 2557 $. L’organisme à but non lucratif Escadron 518 de Rosemont réalise une offre de service auprès de la clientèle adolescente de l’arrondissement depuis 1949.

Subvention et fermeture de rue pour la SDC Petite-Italie – Marché Jean-Talon

La SDC Petite Italie – Marché Jean-Talon organise une promotion commerciale pour le Grand Prix F1 à chaque année et ce sera encore le cas cette année.

Pendant les 8, 9 et 10 juin, la SDC a programmé plus d’une vingtaine d’heures de musique sur scène, en partenariat avec le festival Pop Montréal. D’autre part, elle offrira aux festivaliers de nombreuses animations gratuites telles que : une exposition du Musée Gilles Villeneuve; une exposition d’une centaine de voitures, dont une formule 1; un jeu de mini voitures Ferrari à pédales; un jeu gonflable; un jeu de soccer; une installation de simulation d’incendie des pompiers de Montréal; le défilé de mode des commerçants de la Petite-Italie. L’arrondissement octroi donc une somme de 5000 $ non récurrente pour aider au déroulement de ces activités.

De plus, encore cette année, des rues seront fermées à la circulation automobile aux pourtours du marché Jean-Talon. Il sera ainsi interdit aux véhicules de circuler sur la Place du Marché-du-Nord (voies nord et sud), bordant le Marché Jean-Talon, entre les avenues Casgrain et Henri-Julien. L’interdiction est valable les vendredis, samedis et dimanches de 11 h à 17 h, du 8 juin au 7 octobre inclusivement.

Fêtes familiales!

L’été approche et les fêtes familiales se feront plus nombreuses dans le quartier. Voilà que l’arrondissement approuve les protocoles d’entente avec les quatre organismes suivants, La Maisonnette des Parents, les Loisirs du centre Père-Marquette, la Corporation de développement communautaire de Rosemont (CDC) et les Loisirs récréatifs et communautaires de Rosemont, afin de soutenir l’organisation de quatre fêtes familiales qui se dérouleront sur le territoire. Un montant de 12 000 $ (3000 $ par organisme), à même le budget de fonctionnement, leur est octroyé.

La réalisation des quatre fêtes familiales de quartier se veut « des plus significatives pour les familles, des quartiers touchés, puisqu’elles permettent à celles-ci de fraterniser dans un environnement agréable et sécuritaire », écrit-on dans le sommaire décisionnel.

Voici les quatre fêtes : la Fête de quartier de La Petite-Patrie au parc de la Petite-Italie (16 août 2012). Il consiste en une journée complète pour les familles du quartier ouest de La Petite-Patrie dans le parc de la Petite-Italie, du secteur Saint-Édouard. La fête se veut également l’occasion de célébrer la clôture des activités des camps d’été; la Fête de la famille au centre Père-Marquette (10 juin 2012). La fête se déroulera durant un après-midi, de 13 h à 17 h, et ce, à l’intérieur (gymnases, aréna, salle polyvalente, salle de gymnastique) et à l’extérieur du centre Père-Marquette. Plusieurs activités seront offertes gratuitement pendant la journée à toutes les clientèles et plus particulièrement aux jeunes (animation avec les jeux gonflables, animation style kermesse, caricaturiste, jeux et sports en gymnase); la Fête de la famille de Rosemont au parc du Pélican (3 juin 2012). L’événement rejoint plus de 1000 personnes du quartier majoritairement du secteur Vieux-Rosemont. L’événement aura lieu de 10 h à 15 h dans le parc du Pélican. En cas de pluie, la fête se déroulera au centre Gabrielle-et-Marcel-Lapalme, mais les activités seront réduites; la Fête familiale au parc Joseph-Paré (23 juin 2012, remit au 24 juin en cas d’intempéries). Les Loisirs récréatifs et communautaires de Rosemont organisent la fête familiale au parc Joseph-Paré dans le cadre de la fête nationale du Québec. Au programme: animation pour toute la famille, jeux ludiques, chant, danse et jeux gonflables.

De l’argent pour l’Autre Marché

De retour encore cette année, l’Autre Marché pourra compter sur l’aide financière de l’arrondissement, qui approuver un projet de convention par lequel il verse une contribution financière de 5000 $.

La fréquentation en 2011, selon les chiffres fournis par l’organisme, a varié de 500 à 1000 personnes pour chaque journée d’activités. En plus de l’arrondissement, l’organisme compte sur l’appui de la Société de développement Angus (Technopôle Angus), la SODER et des commanditaires privés. Son budget de dépenses est d’environ 50 000 $ pour la totalité des 15 vendredis, de juin à septembre. L’activité commerciale se déroule sur la rue William-Tremblay, dans le secteur du Technopôle Angus.

Réalisation d’un Plan local de déplacements

Un appel d’offre public est lancé afin de retenir les services professionnels d’une firme d’ingénieurs-conseils pour la réalisation d’un « Plan local de déplacements ».

Un PLD est un instrument de planification qui identifie et priorise les orientations et les grandes actions à poser dans le territoire d’un arrondissement, d’une ville ou d’un quartier, en matière de transport. Il découle hiérarchiquement du Plan de transport, instrument similaire de planification des transports, mais à l’échelle de l’agglomération de Montréal.

Un PLD traite des stratégies d’intervention pour l’amélioration des conditions de déplacements des personnes et des marchandises ainsi que des éléments directement liés, tels que le stationnement, l’aménagement urbain, la qualité de vie, etc. Il porte sur les déplacements dans un territoire, ce qui inclut les déplacements locaux et de transit. Finalement, il établit les échéanciers, les modes de financement ainsi que les investissements d’immobilisation et d’exploitation.

Le PLD s’inscrit dans la démarche amorcée par l’arrondissement dans le but « d’améliorer ses performances en matière d’environnement et de développement durable ». Afin que l’étude débute au printemps, « il est nécessaire d’obtenir du conseil d’arrondissement l’autorisation d’aller en appel d’offres public à sa séance du mois de mai », lit-on dans le sommaire décisionnel.

Retour des ruelles vertes!

L’arrondissement octroi 280 000 $ à l’organisme Société de développement environnemental de Rosemont (SODER) inc. pour la réalisation des quatre mandats spécifiques en cette année 2012.

Mandat de ruelle verte, 100 000 $ pour la réalisation de 10 projets de ruelles; mandat d’implantation d’une collecte des résidus alimentaires auprès de 13 000 logements (95 000$); mandat d’implantation de composteurs communautaires et domestiques (15 000$); mandat de distribution systématique de 43 000 bacs-couvercle aux logements visés (70 000$).

Réfection des sentiers du parc Joseph-N.-Drapeau

Le parc Joseph-N.-Drapeau est localisé dans le district du Vieux-Rosemont et est situé entre les rues Joseph-N.-Drapeau et William-Tremblay. L’arrondissement donne le contrat pour la réfection de ses sentiers à Terrassement Ahuntsic inc. au montant total de 65 670,84 $.

De façon générale, le projet consiste à récupérer la totalité des pavés de béton préfabriqué et à reconstruire les sentiers en poussières de pierre en éliminant les déformations. D’autres travaux sont également requis, tels que la correction ou la réparation des bordures de béton ayant été fracturées par le tassement du sol, la relocalisation des bancs de parc et le terrassement des zones gazonnées et des cuvettes autour des arbres existants. Les travaux devraient commencer sous peu et se terminer en juillet.

Terrain synthétique pour foot

Avec ses trois terrains de soccer à 11 joueurs, Rosemont–La Petite-Patrie est parmi les arrondissements les moins bien nantis en terrain de soccer compte tenu de sa population (135 000 habitants) et du membership de son club de soccer mineur (1 011 joueurs). En comparant son ratio terrain/joueurs, l’arrondissement se classe avant-dernier parmi les arrondissements desservis par l’Association Régionale de Soccer Concordia avec un ratio de 1 terrain pour 337 joueurs.

Pour remédier à cette situation, Rosemont – La Petite-Patrie fait la demande d’aide financière auprès du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), dans le cadre du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives – Phase 2 volet 2, pour l’aménagement d’un terrain de soccer–football à surface synthétique au parc Étienne-Desmarteau.

Les avantages de l’aménagement d’une surface synthétique sont nombreux que ce soit par la durée accrue d’utilisation (mi-avril à la mi-novembre), le gain significatif des heures d’utilisation (50 à 80 heures/semaine) ou encore la versatilité de sa surface permettant la tenue de plusieurs activités comme le soccer et le football, mais aussi le flag-football, le rugby et l’ultimate frisbee qui sont des sports en pleine émergence dans l’arrondissement et à Montréal. « nous sommes actuellement incapables de répondre à la demande des citoyens, autant chez les jeunes que chez les adultes, et ce terrain supplémentaire dans l’arrondissement afficherait déjà complet cette saison si nous y avions accès », lit-on dans le sommaire décisionnel.

L’estimation des coûts et le montage financier se lisent comme suit :

Investissement de 3M $ (à confirmer d’ici le dépôt du projet au MELS), répartis entre l’arrondissement, la Ville de Montréal et les institutions scolaires limitrophes qui utilisent déjà le parc Étienne-Desmarteau.

5,4 M$ pour les parcs

À la Suite à l’adoption de son plan triennal d’immobilisations 2012-2014, l’arrondissement se doit de faire adopter les règlements d’emprunts en conséquence, et ce, afin d’être en mesure de pouvoir réaliser la liste des projets y figurant. Les élus ont adopté un règlement d’emprunt autorisant le financement de 5 475 000$ pour la réalisation de travaux d’aménagement et de réaménagement dans divers parcs de l’arrondissement.

On y prévoit des travaux pour la mise aux normes de pataugeoires et chalets de parcs ainsi que l’aménagement de nouveaux parcs et jardins communautaires. « Ces travaux sont nécessaires afin de maintenir sécuritaires les diverses installations dans les parcs de l’arrondissement, notamment certains sites de baignade et chalets de parcs. De plus, suite à la réalisation de nouveaux projets de développement dans l’arrondissement, nous nous devons de répondre à la demande qui ne cesse de grandir quant aux besoins en espaces verts et aires de jeux pour enfants ». Le montant emprunté sera divisé comme suit :

1 185 000 $ en 2012, 2 490 000 $ en 2013 et 1 800 000 $ en 2014.

Responsable du dossier des aînés

Le conseiller du district Étienne-Desmarteau, Marc-André Gadoury, est nommé responsable du dossier des aînés et du suivi des travaux de mise en oeuvre du plan d’action « Municipalité amie des aînés » (MADA).

La démarche de reconnaissance d’une municipalité amie des aînés (MADA) se déroule en sept étapes: obtenir l’accord des élus et mandater un responsable du dossier « aînés »; mettre sur pied un comité de pilotage qui comprend comme membre, des aînés engagés dans la communauté ou un organisme représentant les aînés; réaliser un diagnostic du milieu ; rédiger un plan d’action; mettre en oeuvre ces actions en s’assurant de la participation de partenaires; évaluer la démarche et les actions de façon continue; élaborer un plan de communication permettant de faire connaître la démarche.

M. Gadoury prend ainsi la place du maire de l’arrondissement, François W. Croteau.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!