Érika Duchesne s’est réjouie de l’engagement du maire de Rosemont – La Petite-Patrie, François William Croteau, de mettre en œuvre des mesures pour la revitalisation de l’Espace affaires Rosemont, une zone d’emploi importante pour le Vieux-Rosemont et la Ville de Montréal. Elle a également annoncé les mesures qu’elle souhaite privilégier pour maximiser le développement économique dans le Vieux-Rosemont.

Les commentaires de François William Croteau au sujet de l’étude économique et urbanistique réalisée par l’arrondissement Rosemont – La Petite-Patrie sur l’Espace affaires Rosemont rejoignent plusieurs préoccupations exprimées par Érika Duchesne au cours de la campagne. La candidate de Projet Montréal s’est dite particulièrement heureuse que le maire Croteau se soit engagé à mettre en place des mesures pour revitaliser ce secteur d’emploi, dont la réfection des rues et trottoirs, l’installation de mobilier urbain, le verdissement, ainsi que l’interdiction du dézonage. « Il faut se pencher sur l’aménagement de ce secteur d’affaires pour en faire un milieu de vie de qualité pour tous ceux et celles qui y travaillent. Ces actions vont grandement contribuer à protéger la zone d’emploi », a-t-elle affirmé.

Érika Duchesne a également souligné son engagement envers la poursuite de la revitalisation de la rue Masson. « Un travail formidable a été accompli au cours des dernières années pour permettre l’essor économique que connaît présentement la rue Masson. Je souhaite collaborer avec la SDC Masson, et tous les autres partenaires, pour poursuivre ces efforts et prolonger la trame de la rue Masson à l’est du boulevard Saint-Michel. Je vais notamment m’assurer que les nouveaux développements comprennent des commerces au rez-de-chaussée, un incontournable pour assurer la mixité des usages et la qualité de vie dans le quartier », a souligné Érika Duchesne.

Érika Duchesne a par ailleurs fait remarquer que pour maximiser le développement de l’activité économique dans le Vieux-Rosemont, il est impératif d’améliorer la desserte de transport en commun. « L’offre de transport en commun dans le quartier est présentement insuffisante et affecte l’accessibilité de nos artères commerciales », a-t-elle mentionné. « Je travaillerai de concert avec mes collègues à l’arrondissement et la STM pour améliorer le service des principales lignes d’autobus du Vieux-Rosemont, notamment la 47 et la 25. Le succès de la mobilisation citoyenne pour l’augmentation de la fréquence de la 94 d’Iberville m’a beaucoup inspirée et je souhaite répéter l’expérience », a-t-elle ajouté.

« La préservation de l’activité économique dans le Vieux-Rosemont passe par la création d’un milieu de vie agréable pour les citoyens qui y travaillent et y font leurs emplettes. Pour ce faire, il faut investir dans les infrastructures et les services afin que les citoyens réinvestissent l’espace public », a conclu Érika Duchesne.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!