Le service de traiteur Les Sœurs Gourmandes, présent dans sept écoles des quartiers Petite-Patrie et Villeray, invite depuis le mois de novembre dernier une douzaine d’élèves de l’école Saint-Arsène à venir préparer des plats dans sa cuisine de la rue De Castelnau. Dans quelques semaines en résultera un livre comprenant des recettes faciles à faire, telles que le fondant au chocolat et le pâté chinois aux lentilles.

Après avoir enfilé un filet à cheveux et s’être lavé les mains, les enfants sont prêts à mettre la main à la pâte, concrètement!

« Ils sont très éveillés et veulent aider. Je pense que le fais qu’ils puissent tout toucher, tout goûter, participer à l’élaboration des recettes et à leur conception, joue sur leur enthousiasme », dit Nancy Fuoco, l’une des deux sœurs gourmandes et instigatrice du projet.

La cuisinière avoue que la première fois qu’elle a confié la coupe et découpe des aliments aux enfants, elle a eu chaud, mais depuis, elle fait pleinement confiance à leurs petites mains dans la préparation des plats.

« C’est en touchant et manipulant les instruments et les aliments qu’ils vont apprendre à faire des recettes. On a aussi fait des dégustations de fines herbes avec eux pour les initier aux saveurs. Certains n’avaient jamais goûté de la coriandre ou du basilic. Maintenant, après avoir concocté pas mal de plats, on est rendu à l’étape des choix. On doit décider ce qu’on va garder pour le livre et ce qu’on va enlever », mentionne Mme Fuoco.

Évidemment, s’il n’en tenait qu’aux jeunes participants, le livre serait composé de nombreux desserts! Cupcake aux bananes, fondant au chocolat et gâteau au caramel fait avec des barres de Caramilk sont au nombre des recettes qui ont connu un vif succès auprès des apprentis chefs.

« Étrangement, on a aussi eu de bons commentaires pour le pâté chinois aux lentilles et d’autres préparations moins courantes, indique la cuisinière. Mais la lasagne à la courge musquée, elle, a eu droit à un gros « Ouach! » de la part des jeunes. Quand on passe des heures à concevoir la recette… Mais bon, il ne faut pas le prendre personnel. Il faut même saluer leur authenticité. »

Donnez au suivant

Le livre, sa conception, le temps de préparation des recettes, la cuisine avec les enfants; Nacy Fuoco avoue que le projet n’est pas rentable pour les Sœurs gourmandes, sur le plan monétaire à tout le moins.

« On ne fait pas d’argent avec ça, et de toute façon, ce n’était pas le but de ce projet. On le fait par plaisir et pour redonner aux enfants et familles du quartier qui profiteront du livre. Nous, on a déjà des contrats de service de traiteur de signés avec sept écoles du secteur et on dit souvent aux directions de ces établissements : « Utilisez-nous! Profitez de notre présence! » Et là, on est bien content de la mission sociale qu’on se donne par la conception du livre. C’est un peu une façon de redonner au suivant pour ma sœur et moi. »

En plus de la vingtaine de recettes, le livre, qui devrait être prêt pour la fin mai, regorgera de trucs culinaires simples, comme la coupe de l’ananas. « Ce n’est pas difficile de cuisiner. On veut démontrer que peu importe le budget, on peut bien manger. Vous savez, il y a des enfants qui se battent dans le quartier parce qu’ils ne mangent pas suffisamment. Quand on a l’estomac plein, on est moins porté à se battre. La nourriture, ça apaise », affirme Mme Fuoco.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!