Archives TC Media La Plaza Saint-Hubert.

Les élus rosemontois de Projet Montréal continuent leur combat contre l’implantation du mégacentre «Quinze40», à Mont-Royal. Ils craignent des répercussions néfastes pour l’économie locale.

«Montréal n’est pas en position d’accepter ce type de projet. Consolidons d’abord notre économie locale, nos rues commerciales et quand cela sera fait, on pourra rajouter une nouvelle offre commerciale», clame François Croteau, le maire de l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie.

Le projet de 3 millions de pieds carrés sur le territoire de la ville de Mont-Royal ne séduit pas non plus les responsables des Sociétés de développement économique (SDC) de La Petite-Patrie. Rappelons que La Petite-Italie et La Plaza Saint-Hubert se trouvent à moins de 10 kilomètres de l’emplacement du futur mégacentre.

«On n’a pas besoin de ça, lance Mike Parente, directeur général de la SDC Plaza Saint-Hubert. Ici, on a des quartiers dynamiques avec des artères commerciales déjà au service des Montréalais».

«C’est dommage, renchérit Roberto Tassinario, directeur de la SDC Petite-Italie-Marché Jean-Talon. On va créer quelque chose de plastique au lieu d’investir dans le commerce de proximité.»

M. Parente croit que ce type de projet devrait se limiter aux banlieues et qu’il serait préférable de renforcer la capacité des commerces en place.

Jugement précipité
Du côté de Mont-Royal, on ne comprend pas cette levée de boucliers. «Ils prennent des positions par rapport à un projet dont ils n’ont pas encore vu la substance, réplique Philippe Roy, le maire de Mont-Royal. Le centre n’ouvrira pas d’ici demain. Il n’y a pas d’urgence ou de péril en la demeure. Le débat aura lieu quand tout le monde sera être prêt.»

Le maire enjoint aux élus de Projets Montréal de patienter jusqu’à ce que le promoteur Carbonleo présente officiellement son projet.

Continuer le combat
Mais, les élus de l’opposition officielle montréalaise n’ont pas l’intention d’attendre.

Luc Ferrandez, le chef par intérim de Projet Montréal, désire faire du lobbying auprès des élus monterois et veut également rencontrer les partenaires économiques du promoteur Carbonleo.

Lors du dernier conseil municipal, M. Ferrandez a sommé le maire de Montréal, Denis Coderre, de ne pas aller de l’avant avec le projet de raccordement du boulevard Cavendish; un projet qui alimenterait le mégacentre, selon lui.

La demande n’a pas été suivie par l’administration Coderre, qui a cependant rappelé être toujours en réflexion, quant au futur mégacentre.

«Je veux qu’on m’explique la pertinence de ce centre d’achat, et son impact économique, car il y en a déjà beaucoup à proximité», avait lancé M. Coderre, dès l’annonce du projet, précisant qu’il s’était déjà entretenu parlé avec des représentants de SDC et le maire de Mont-Royal.

Pour continuer la mobilisation, Projet Montréal a lancé une pétition sur son site Internet à l’encontre du projet monterois.

(En collaboration avec Karina Sanchez)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!