Isabelle Bergeron/TC Media Le réaménagement du carrefour Pie XI/Sherbrooke déplaît dans Rosemont.

Le projet de réaménagement du carrefour Pie-IX/Sherbrooke tout près du stade olympique ne fait pas l’unanimité auprès des résidants du secteur. Le projet prévoit notamment de rendre la circulation à double sens sur l’avenue Charlemagne, entre les rues Rachel et Sherbrooke. Un changement qui inquiète les résidants, déjà excédés par le trafic.

Ce n’est pas la première fois que les résidants de l’avenue Charlemagne sonnent l’alarme à propos de la circulation qu’ils jugent trop dense sur leur rue.

Mais lorsqu’ils ont appris, lors d’une réunion d’information à la fin février, que la portion entre les rues Rachel et Sherbrooke allait devenir à double sens, leur sang n’a fait qu’un tour.

«Quand j’ai vu cela, mon cœur en est tombé», soupire Donna Drury, qui habite depuis bientôt 10 ans sur l’avenue Charlemagne.

A-réaménagement pie 9 vs Charlemagne

La circulation est trop dense sur l’avenue Charlemagne, clament les résidents.

«Je trouvais le projet vraiment bien, mais je ne m’attendais pas du tout à une circulation à double sens. J’ai été très surprise. On a déjà de la misère à sortir de notre entrée, tellement les gens conduisent vite», renchérit Anne Dumouchel, une autre résidante.

Sentiment d’insécurité
Mmes Drury et Dumouchel ont déjà interpellé l’arrondissement il y a deux ans concernant la problématique.

«C’est bien simple, ce n’est pas une rue résidentielle, c’est une autoroute, clame Mme Drury. Le matin, c’est l’enfer à l’heure de pointe. Ce qui me frustre le plus, c’est que j’ai de la difficulté à traverser ma petite rue le matin, car les voitures sont trop nombreuses et roulent trop vite.»

Érika Duchesne, conseillère du Vieux-Rosemont se dit consciente du problème. «Nous avons eu des rencontres avec la ville-centre pour le projet de réaménagement et j’ai beaucoup insisté sur le problème de circulation sur l’avenue Charlemagne. Nous sommes en mode action et observation», indique-t-elle.

Garder l’œil ouvert
La conseillère précise vouloir demander une étude de circulation spécifique au secteur.

«Nous devons attendre les résultats et voir s’il est possible de changer la circulation à double sens qui est prévue au projet. Mais cela va prendre un peu de temps, car il faut analyser le secteur», explique-t-elle.

En attendant, des mesures d’apaisement seront mises en place dès cet été sur une portion de l’avenue Charlemagne et sur Jeanne-d’Arc. Celle d’Orléans sera réalisée en 2016. Quant à savoir s’il s’agira de dos d’âne ou non, Mme Duchesne précise que différentes options sont à l’étude.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!